Une (irrésistible) envie d’aimer – Meg Cabot

Il y a deux semaines je vous parlais d’un roman de chicklit que j’aime beaucoup beaucoup : Une (irrésistible) envie de sucré. Il fallait que je vous parle aussi de sa suite ! 🙂

6nop6

Heather Wells est la directrice adjointe de la résidence universitaire de Fischer Hall, l’un des dortoirs de l’université de New York.
C’est la rentrée après les vacances de Noël, il fait un temps pourri, et elle sait qu’elle va devoir s’habituer à son nouveau chef, Tom, et devoir affronter les réclamations des différents étudiants qui veulent à tout prix changer de chambre pour être avec des personnes qu’ils apprécient ou obtenir des chambres individuelles.
Alors qu’elle se prépare à endurer plusieurs heures de jérémiades en tout genre, sa copine Magda, caissière de la cafétéria de la résidence, arrive toute pâle dans son bureau pour lui annoncer qu’une terrible chose vient d’arriver : on vient de retrouver dans une marmite de la cuisine, la tête de Lindsay l’une des pompom girls les plus populaires de l’Université…

.

Une irrésistible envie… de vous les présenter

Heather Wells
Heather est donc l’héroïne et la narratrice de ce roman. Elle a bientôt 27 ans et ces dernières années n’ont pas été de tout repos. Adolescente elle était une chanteuse pour ados de la firme Cartwright et avait justement pour petit ami, Jordan Cartwright le leader d’un des boysbands de la maison de disques familiale. Après plusieurs années, où la carrière de Heather bat de l’aile et où elle meurt d’envie de pouvoir chanter ses propres chansons, moins niaises que celles qu’elle chante d’habitude, le père de Jordan fini par la virer. Au même moment, sa mère et son amant se barrent en Argentine avec tout l’argent d’Heather et elle surprend Jordan en train de se faire faire une gâterie par Tania Trace, star montante des Disques Cartwright.
Suite à tout ça, elle fait ses valises et part habiter chez Cooper, le frère de Jordan, mal aimé de la famille. Elle trouve un job à Fischer Hall parce qu’elle n’a plus d’argent et voudrait bien pouvoir obtenir un diplôme, hors le personnel administratif est exempté de frais d’inscription après leur période d’essai.
Autre changement pour Heather, depuis qu’elle ne chante plus, elle a pour le moins « forci » et voue une passion sans limite pour tous les trucs les plus caloriques de la planète !
De nature curieuse et avec des qualités certaines pour se mettre dans la merde, alors qu’elle avait promis de ne pas se mêler du terrible meurtre de Lindsay, elle va bien évidemment mener sa petite enquête…
.
Cooper Cartwright
Grand frère de Jordan, l’ex de Heather, il lui propose de venir vivre chez lui sans avoir à payer de loyer, mais à condition de lui faire sa comptabilité (il est détective privé). Il le fait parce qu’il aime bien Heather, qu’elle lui fait de la peine et aussi parce qu’il sait que ça fera chier ses parents et son frère à qui il ne parle plus depuis des années.
Sinon Cooper est beau, intelligent, mystérieux, et bien sûr Heather est folle de lui. Il l’aime bien oui, mais il la voit plus comme l’ex de son petit frère que comme une petite copine potentielle…
.
Mr Wells
Surpriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiise ! Le papa de Heather est resté presque 20 ans après avoir fait des fraudes financières… Autant dire que c’est quasiment un étranger pour sa fille. C’est d’autant plus gênant pour elle, quand il décide de s’installer avec elle chez Cooper et commence à jouer les papas poules…
.
Les personnages qu’on connaissait déjà
On retrouve beaucoup de figures déjà connues dans le précédent épisode des aventures de Heather. Il y a bien évidemment Jordan qui même s’il vit maintenant avec Tania la peste, a un peu du mal à s’éloigner d’Heather.
Il y a aussi les collègues de boulot, Magda la caissière excentrique, Pete l’agent de sécurité toujours aux petits soins pour Heather, Julio l’agent de nettoyage qui décidément n’a vraiment pas bol ou encore Sarah l’étudiante qui aide Heather dans son boulot en échange du gîte et du couvert dans la résidence. Et puis bien sûr l’inspecteur Canavan qu’elle avait déjà enquiquiné précédemment et enfin Patty et Frank sa meilleure amie et son rockeur de mari.
.
Les personnages dont on fait la connaissance
Evidemment ce ne serait pas drôle s’il n’y avait pas de nouveaux ! On fait la connaissance de Reggie, petit dealer de shit dans le parc en face de la résidence et qui semble s’être pris d’amitié pour Heather. Tom son nouveau directeur, texan venu faire son coming out à New York et qui ne s’attendait pas à diriger le « Dortoir de la Mort », Andrews l’entraîneur de l’équipe de basket.
Puis il y a les étudiants : Cheryl et Kimberly les meilleures amies de la pauvre Lindsay, Gavin un étudiant en cinéma spécialisé dans les conneries en tout genre, mais qu’au fond Heather aime bien, les frères Winer qui font partie d’une confrérie et qui se prennent pour les dieux du campus…
.
.
Tout se beau monde va donc être mêlé de près ou de loin au sombre destin de Lindsay et à la recherche du reste de son corps… Le tout saupoudré d’une tempête de neige, de morceaux de poulets frits, de bagels au bacon, de ski de fond, de déclarations enflammées et de Rohypnol (la drogue du viol !).
.

J’ai aimé

* J’avais déjà beaucoup aimé le personnage d’Heather dans le premier opus. Elle est une vraie héroïne en ayant un profil complètement atypique ! D’abord elle est grosse, mais elle s’en fout ! Ensuite elle cherche l’amour (et en particulier celui de Cooper) mais elle le trouve pas (c’est un peu lourd dans la chicklit de savoir que systématiquement l’héroïne va finir dans les bras du mec de ses rêves !), elle se fourre dans des pétrins pas possibles et elle semble aimer ça ! ! ! Quel que soit le fond de l’histoire, elle est très drôle et c’est vraiment un personnage que j’ai retrouvé avec plaisir !

* Les personnages secondaires sont eux aussi très sympathiques et drôles à leurs façons : Cooper verse dans l’humour noir, Magda est hystérique, Jordan un peu benêt, le père a des tendances hippies, Gavin est drôle et touchant malgré lui… Une très belle brochette de personnages ! 😀

* Ce n’est pas parce qu’on est dans un roman chicklit et que la couverture est rose, qu’on n’a pas le droit à un peu de gore ! Avouez qu’une tête de pompom girl qui bout dans une marmite, c’est assez original ! 😀 Et moi j’aime ça !

* Les remarques acerbes sur les filles qui font du 34, moi ça me fait jubiler ! 😀

* La capacité de Meg Cabot de parler de ce qui s’est passé dans le premier roman sans pour autant trop en raconter de manière à ce que les lecteurs qui auraient commencé par le deuxième puissent rattraper leur retard de lecture sans pour que ça ne leur gâche quoi que ce soit.

* Pas de personnages manichéens, personne n’est tout blanc ou tout noir ! ce qui fait que ça laisse pas mal de possibilités pour imaginer qui pourrait bien être le fameux meurtrier…

* Le dernier chapitre est juste génial…

.

Et donc ?

Des fois, on est déçus par les suites. Pas ici. Je dirai même que j’ai peut être préféré celui-ci au précédent ! Et puis c’est chouette de se dire qu’il y en a un troisième à lire et qu’un quatrième vient de sortir aux States !

La saga fait vraiment partie de mes favorites du genre !

Je le conseille fortement à toutes les amatrices du genre. Et je vous parle très bientôt du 3ème tome.

Bisous mes Chickettes !

PS : encore un roman qui fait partie de mon Baby Challenge Livraddict Chicklit ! … et qui mérite amplement sa place dans le Challenge Coup de Coeur du mois de juillet !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:, ,

Catégories : Lecture

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

8 Commentaires le “Une (irrésistible) envie d’aimer – Meg Cabot”

  1. 2 août 2012 à 6 h 42 min #

    Tiens ca fait longtemps que je n’ai pas lu de chicklit… Je poursuis pour le moment mon défi de l’été pour mes lectures et ca avance doucement… Là je suis sur un bouquin qui parle de survivants à une bombe atomique, ca fait très walking dead!!

    • tequiladrenaline
      2 août 2012 à 9 h 23 min #

      Ben en fait là je reparle d’anciennes lectures donc moi aussi ça fait quelques temps que je n’en ai pas lu… (là je termine le tome 10 de la Communauté du Sud et après je ne sais pas trop… du Spellman… de la chicklit… du Trône de Fer… pas encore choisi ma lecture de début de vacances ! lol)

  2. 1 août 2012 à 15 h 51 min #

    Merci Tequi pour ton article! Les personnages sont tellement bien campés que tu m’as donné envie d’aller voir tout ca de plus près! Je vais voir si je trouve les livres électroniques pour la peine!! Bisousss. LILY.

    • tequiladrenaline
      1 août 2012 à 15 h 55 min #

      Si tu les lis tu me diras ce que tu en penses ! Gros bisous ma Belle !

  3. 1 août 2012 à 11 h 28 min #

    Du coup le premier tome de cette série c’est celui dont tu nous a parlé la semaine dernière ? Je crois que je vais me commander le premier tome 🙂

    • tequiladrenaline
      1 août 2012 à 11 h 32 min #

      oui oui c’est ça ! je vais pas vous parler des livres dans le désordre quand même ! mdr tu me diras ce que tu en penses !

Rétroliens/Pings

  1. Top Five SériesAddict – Un peu d’inspiration ! | Smells like Chick Spirit - 22 février 2013

    […] Mon article sur Une irrésistible envie d’aimer […]

  2. Une (irrésistible) envie de dire oui – Meg Cabot « Smells like Chick Spirit - 13 août 2012

    […] deux romans de chicklit que j’aime beaucoup beaucoup : Une (irrésistible) envie de sucré et Une (irrésistible) envie d’aimer. Il fallait que je vous parle aussi de sa suite […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :