Before there was sex, before there was the city… – The Carrie Diaries (1)

Je vous l’ai dit, petit à petit les séries closent leurs saisons et nous sommes en plein dans le ballet des seasons finals. Je ne sais pas si j’aurai le temps de toutes les commenter avec vous, mais au moins pour les nouveautés, il me faut faire une présentation ! Et pour les autres, si le temps me manque, je ferai certainement des récaps hebdomadaires ! 😉

(à noter que comme tous les articles qui concernent une première ou une unique saison, celui ci est spoilerfree !)

The Carrie Diaries – Saison 1

6nop6

Tout le monde a déjà entendu parler de Carrie Bradshaw et de la série Sex and the City, même quand on ne l’a jamais regardée (c’est mon cas, je sais j’ai honte).

The Carrie Diaries est tout simplement le préquel de Sex and the City et plus précisément l’adolescence de l’héroïne.

Carrie Bradshaw a 16 ans, elle vient de perdre sa mère des suites d’un cancer et vit avec son père (un peu paumé) et sa petite soeur d’une année sa cadette (qui se la joue je suis trop une rebelle et que t’as envie de baffer pendant les trois premiers quarts de la saison). Heureusement, Carrie est bien entourée de sa bande de copains et comme toutes les jeunes filles de son âge elle craque pour le beau gosse du lycée.

En parallèle, son père accepte pour lui changer les idées qu’elle fasse quelques heures hebdomadaires de stage dans un cabinet d’avocat à New York, la ville qui la fait rêver. Elle va même pouvoir avoir un aperçu de ce fabuleux monde de la mode qui la fait rêver depuis toujours.

.

Sex & the Highschool

Comme je vous le disais, je n’ai quasiment jamais regardé la série « mère » et du coup c’était plus le côté teenshow coloré à la sauce 80’s qui me faisait envie. Et dés le pilot j’ai été complètement emballée. Les fringues improbables de l’époque, la musique géniale qui va avec et un teenshow un poil plus « cru » que ce à quoi on est habitués. J’étais séduite.

Les 2 épisodes qui ont suivis m’ont laissée plus mitigée et j’ai abandonné momentanément la série. Apprenant que la saison s’était terminée, j’ai rattrapé très rapidement mon retard pour vous en parler aujourd’hui.

.

The Carrie Diaries est un teenshow, qu’on se le dise. L’héroïne est une gamine de 16 ans et quand on avait cet âge là, nos préoccupations ne volaient pas bien haut, il faut quand même l’admettre.

Du coup, la série tourne beaucoup beaucoup autour du thème « je suis amoureuse de Sebastian mais entre lui et moi ça ne marchera jamais, mais oh la la qu’est ce que je l’aime »… Attention, je ne crache pas dans la soupe, les amourettes d’ado j’adore même si j’ai passé l’âge !

Et puis la série a quand même un ton différent. On voit une des meilleures amies de Carrie tailler une pipe à son copain, ledit copain qui apprend les choses en matant des films porno. Rien n’est trop suggestif évidemment, on n’est pas dans Californication, mais quand même c’est toujours un cran au dessus de ce que l’on peut voir dans ce domaine là pour les teenshows ! Surtout que les scénaristes ont bien voulu nous montrer qu’ils gardaient la trame du sex et de la city !

.

La City parlons-en ! La série nous propose de nombreuses scènes à New York, principalement dans le New York branché des années 80 et du coup c’est super festif et très intéressant. On comprend tout de suite que cet univers puisse fasciner à ce point Carrie.

.

En fait le souci principal de cette série, c’est qu’elle a tellement de qualités qu’on voudrait qu’elle ne tombe plus dans les travers qui font l’essence même d’un teenshow ! Car la série a tendance à tomber toujours dans les mêmes schémas. Soit Carrie a des soucis avec Sebastian, elle part à New York faire la fête avec ses amis de la ville, Sebastian arrive à la reconquérir, tout le monde est heureux mais elle continue à douter. Soit Carrie ment à son père, fait croire qu’elle dort chez une copine, va faire la fête à New York et se fait choper, mais malgré tout son père n’arrive pas à la punir bien longtemps… Au départ ça va, mais quand d’un épisode à l’autre, le schéma est toujours le même, ça en devient lassant ! Et même le charme pétillant d’AnnaSophia Robb et ses magnifiques boucles blondes (j’ai bloqué sur ses cheveux pendant les 13 épisodes) n’arrivent pas à éclipser cette redondance.

.

Heureusement, pour donner un peu de piquant à tout cela, on a une jolie galerie de personnages secondaires.

Il y a la bande d’amis de Carrie. Walt qui n’a pas l’air bien dans sa peau mais s’épanouit en compagnie de la vie New Yorkaise de Carrie. Maggie la petite amie de Walt et délurée du groupe. Mouse l’élève modèle qui se laisse quand même attirer par les sirènes tentatrices que représentent les garçons et le sexe.

Il y a Sebastian évidemment, le beau gosse du lycée, le rebelle qui s’est fait virer partout où il est passé, mais qui n’est pas juste un belle gueule (et qui est joué par Austin Butler, le Wilke de la première saison de Switched at Birth).

Il y a aussi Donna, le peste du lycée, celle qu’on a envie de baffer mais qui elle aussi n’est pas si méchante que ça en fait… lol

Il y a Larrissa l’extravagante qui va tenter de tirer Carrie vers le monde des magazines de mode et des fêtes gigantesques !

Et puis il y la famille de Carrie. Son père d’abord qui est un peu paumé par son statut de veuf mais qui va quand même essayer de se remettre en scelle. Et puis l’insupportable petite soeur, Dorrit. J’ai commencé à la trouver presque sympathique dans les derniers épisodes, mais ça aura vraiment mis le temps !

Eux tous ont des storylines plus variées que Carrie et cela les rend intéressant et relève considérablement le niveau de la série.

.

Concernant « la grande soeur », il y a pas mal de clins d’oeil évidemment. J’en ai capté certains sans même connaître Sex & the City ! lol

.

Du coup je suis assez mitigée. Il s’agit d’un teenshow un peu différent, dont l’ambiance et le ton sont appréciables mais qui manque un tout petit peu d’idées pour s’élever. Et pourtant y a vraiment un potentiel.

Ce qui est d’autant plus drôle, c’est qu’on place l’action dans les années 80 et je trouve que le ton est définitivement bien plus moderne au niveau du rapport au sexe que bon nombre de séries du genre. Quand on voit que dans un Pretty Little Liars, sur 3 saisons les scènes un tout petit hot se compte sur les doigts d’une main, ici on a quand même une vision du sexe chez les ados beaucoup plus réalistes de ce qu’il se passe aujourd’hui. On nous parle de pipe, de branlette, de première fois… Encore une fois on n’est pas sur HBO mais c’était quand même bien vu ! 😉

Donc je vous conseille The Carrie Diaries si vous aimez les teenshows. Si vous étiez fan de Sex & the City c’est un plus, mais ça n’est pas indispensable. Par contre moi ça m’a vraiment donné envie de m’y mettre ! lol

Et de mon côté, je pense que j’aimerai quand même bien que la série soit renouvelée pour voir comment elle peut évoluer. Et en même temps, si elle est annulée, ça ne sera pas un drame. Wait and see !

.

Bisous mes Chickettes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:, ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

17 Commentaires le “Before there was sex, before there was the city… – The Carrie Diaries (1)”

  1. 18 avril 2013 à 16 h 07 min #

    Si la série n’est pas renouvelée, je fais un scandale !!! Je vais préparer des pancartes et des lettres anonymes !! 😛

  2. 18 avril 2013 à 16 h 06 min #

    Au départ, je trouvais Carrie bien différente son homologue plus vieille. Et, petit à petit, on la retrouve… toujours pleine de doutes, chiante avec les hommes (pauvre Sebastian) et très idéaliste. La série est mimi comme tout malgré tout. J’espère que ce sera renouvelé car je voudrais voir l’évolution au moins pour une saison…

  3. 17 avril 2013 à 10 h 03 min #

    Coule, pour une fois je te bats sur une série 😉 (j’ai vu l’intégralité de Sex & the city… faut vraiment que tu t’y mettes !) Du coup par curiosité ce préquel me tente bien, mais sans plus j’avoue…

  4. 17 avril 2013 à 9 h 40 min #

    J’adore, j’adore tout. Même si oui ça manque un peu de piquant et que j’ai détesté le dernier épisode de la saison 1, j’aime. Surtout Sebastian.
    Et puis… tu sais que c’est le mec de Vanessa Hudgens ? Pfffffffffffffffff

    • tequiladrenaline
      17 avril 2013 à 9 h 42 min #

      Oui j’ai vu ça sur tumblr en faisant mes recherches pour illustrer l’article ! lol Bon après je le trouve mimi, mais je fantasme pas non plus devant, il est un peu vieux pour moi !
      Sinon je suis d’accord le season final était vraiment pas terrible et je pensais vraiment qu’elle perdrait sa virginité en saison 1 ! lol

  5. 17 avril 2013 à 8 h 33 min #

    J’ai bien aimé aussi mais c’est vrai qu’il manque LE petit truc qui fait qu’on attend la suite avec impatience. Je bloque moi aussi sur ses boucles blondes !

    • tequiladrenaline
      17 avril 2013 à 9 h 01 min #

      J’ai vu des photos sur le net, elle a un carré raide… Ca doit être des rajouts ! Je me doutais que les boucles n’étaient pas comme ça naturellement, mais là je suis déçue ! lol

Rétroliens/Pings

  1. TFSA – That 80’s Show(s) | Smells like Chick Spirit - 12 avril 2019

    […] 6 – The Carrie Diaries […]

  2. Civil War Anatomy – Mercy Street (1) | Smells like Chick Spirit - 17 mars 2016

    […] sympathique de recroiser dans des rôles bien différents des acteurs comme AnnaSophia Robb (The Carrie Diaries), Cameron Monaghan (Gotham), Gary Cole (Suits), Luke MacFarlane (Killjoys, Brothers & Sisters), […]

  3. Bilan des nouveautés séries – Printemps 2015 | Smells like Chick Spirit - 9 juin 2015

    […] le personnage peut apporter de bonnes surprises. Contente également de retrouver Jake Robinson (The Carrie Diaries), Treat Williams (Everwood, Chicago Fire…), Nate Mooney (It’s Always Sunny in […]

  4. Pluie de pilots – Eté 2015 | Smells like Chick Spirit - 1 juin 2015

    […] Bill…), Brian J. Smith (Stargate Universe), Freema Agyeman (Doctor Who, Law & Order UK, The Carrie Diaries…)… Bon ok c’est surtout de retrouver Naveen Andrews qui me ravit ! 😛 Mais aussi […]

  5. Pluie de pilots – Printemps 2015 | Smells like Chick Spirit - 23 février 2015

    […] (Pushing Daisies, Neverland), Peter Facinelli (Twilight, Nurse Jackie…), Jake Robinson (The Carrie Diaries), Treat Williams (Everwood, Chicago Fire…), Danielle Pineda (The Originals) ou […]

  6. How to win at Cluedo – How to Get Away with Murder (1) | Smells like Chick Spirit - 25 novembre 2014

    […] Anarchy, Hostages…), Alfred Enoch (Harry Potter), Jack Falahee, Katie Findlay (The Killing, The Carrie Diaries…), Aja Naomi Kings (Emily Owens…), Liza Weil (Gilmore Girls), Matt McGorry (Orange is […]

  7. Upfronts Series – Et si on faisait le point ? | Smells like Chick Spirit - 14 mai 2014

    […] The Carrie Diaries > les deux saisons m’avaient beaucoup plu, ce teenshow aux couleurs des 80′s était rafraîchissant et pourtant plus "réaliste" qu’un teenshow contemporain. Dommage ! […]

  8. Before there was sex, before there was the city… – The Carrie Diaries (2) | Smells like Chick Spirit - 6 février 2014

    […] Mon article sur la saison 1 […]

  9. Top Five Séries Addict – Parce qu’on n’en a jamais trop… | Smells like Chick Spirit - 3 janvier 2014

    […] j’attendais avec impatience pour 2013 : 1 grosse déception (Cult), 1 impression mitigée (The Carrie Diaries), 1 bonne surprise (Bates Motel), 2 chouchoutes (Hannibal et The Following) et 1 qui n’est […]

  10. Russian Spy Games – The Americans (1) | Smells like Chick Spirit - 27 mai 2013

    […] j’ai également aimer l’ambiance des années 80. On est bien loin du clinquant fluo de The Carrie Diaries et de l’ambiance disco. Ici c’est plus le kitch sobre qui règne mais je trouve que les […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :