Disparition à la Française – The Missing (1)

(à noter que comme tous les articles qui concernent une première ou une unique saison, celui ci est spoilerfree !… )

3d6d76a0-1da9-11e4-af5c-f99ab52bf3ae_starz-the-missing-poster-key-art-hrz-

The Missing – Saison 1

6nop6

Eté 2006, les Hughes reviennent de vacances et sur la route du retour pour l’Angleterre, ils tombent en panne à Châlons du Bois, petite ville du Nord de la France. Le soir du quart de finale France – Brésil, Tony s’arrête dans un bar pour prendre un verre avec son fils Oliver, 5 ans, et en une minute d’inattention, dans la foule, Oliver disparaît.

8 ans plus tard, Tony qui ne s’est jamais remis de la disparition de son fils, revient à Châlons du Bois, persuadé d’avoir une nouvelle piste, dans laquelle il va entraîner Julien Baptiste, l’inspecteur français qui avait enquêté sur l’affaire.

.

2006, été traumatisant…

Comme je vous le disais dans mon dernier bilan nouveautés, The Missing est une série que je ne comptais pas vraiment regarder… Comme The White Queen, The Missing est une série de la BBC qui a été rediffusée ensuite sur Starz et c’est par rapport à cela que j’ai eu envie d’y jeter un oeil, le thème de l’enlèvements d’enfants n’étant pas trop ma came en temps normal !

La première chose qui m’a plu dans cette série, c’est le cadre ! Une série qui se déroule en France (bon c’est tourné en Belgique, mais on ne va pas chipoter…), avec une partie du casting francophone, qui parlent vraiment en Français et qui ne sont pas une accumulation de clichés en tous genres. Franchement ça m’a bien plu, ça change de ces acteurs américains qui essaient de parler en français ou alors qui ont un accent québécois à couper au couteau. Ca change aussi de ces fictions qui sont censées se dérouler dans un pays étranger mais où tout le monde parle anglais par magie ! Bref, cette ambiance là et le mélange des deux langues a été plutôt doux à mon oreille !

Ensuite, évidemment, on est happé par la qualité du scénario. Plusieurs lignes de temps s’entremêlent, ça n’est pas toujours évident de tout démêler et c’est un peu fouillis volontairement au départ, puisque tout va petit à petit s’éclairer… Enfin tout, faut pas pousser… Quoi qu’il en soit l’histoire est particulièrement bien écrite, on a des scènes d’action bien tournées, des révélations surprenantes, des twists inattendus, une écriture et psychologie des personnages vraiment fouillées, jusqu’à cette fin que personnellement je n’avais pas vu venir !

Et puis bien sûr, il y a les acteurs. Le père, Tony Hughes, un homme ravagé par la disparition de son fils et rongé par la culpabilité, est magnifiquement interprété par James Nesbitt que je ne connaissais pas et dont je n’avais même pas reconnu les traits de Bofur du Hobbit !!! On retrouve également Frances O’Connor que j’aimais déjà beaucoup dans Mr Selfridge et qui est très bonne elle aussi dans le rôle de cette mère morte d’inquiétude, mais aussi de cette femme qui arrive à se reconstruire. Autre acteur hyper important et qui fait toute la qualité de la série, le Frenchy Tchéky Karyo dont la  carrière est maintenant aussi importante en France qu’à l’étranger. J’aime vraiment beaucoup son personnage de Julien Baptiste, qui est à la fois celui d’un héros et celui d’un personnage réaliste.

Pour les rôles secondaires on retrouve les non moins bons Jason Flemyng (Primeval, Snatch…), Saïd Taghmaoui (Lost, Touch…) ou encore Emily Dequenne (Rosetta, Le Pacte des Loups…).

.

La série est composée de 8 épisodes d’une cinquantaine de minutes et je trouve que c’est un juste équilibre. Même si j’avoue que j’ai eu une petite baisse d’intérêt pour les épisodes 3 et 4, avec une légère impression qu’il ne se passe plus grand chose et avec l’envie d’en finir, de savoir ce qu’il s’est passé. Mais je pense aussi que c’est dû au fait d’avoir regardé une grosse partie de la saison en marathon et que du coup la redondance voulue de certaines phases m’a un peu lassée sur ces épisodes. Heureusement, comme je le disais, c’est très intelligemment écrit et monté et du coup on se retrouve face à une histoire captivante.

.

Si l’on peut trouver la fin frustrante d’une certaine manière, elle m’a pour le moins plu, mais je ne vais pas débattre de cela ici, pour ne pas vous gâcher le plaisir ! 😉

Mais que ceux qui voient un espoir de suite ne rêvent pas trop. En effet, la série a bien été renouvelée, mais elle va prendre la forme d’une anthologie et la saison prochaine concernera une autre histoire, d’autres personnages et d’autres acteurs, comme True Detective ou Fargo. Un exercice que je trouve intelligent puisqu’une série peut tout à fait être construite pour être bouclée en une saison et qu’il ne faut pas toujours vouloir délayer la sauce juste parce qu’elle rencontre du succès et qu’on veut faire plus d’argent. Du coup garder l’esprit de la série mais partir sur des histoires totalement différentes est plutôt une bonne idée. Si ce n’est que comme pour les deux autres citées, lorsqu’on met la barre haute, c’est un risque de ne pas faire aussi bien !!!

Et dans la prochaine je n’aurai très certainement pas mon charme à la Française, ni l’excellent Tchéky Karyo ! Reste donc à voir ce que cela donnera ! 😉

Fucking Fox…

.

Vous souhaite une bonne journée à tous et bien évidemment de bonnes Fêtes ! 🙂

NB : Les commentaires sur le blog vont être tous modérés jusqu’à la fin des concours !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tags:, , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

10 Commentaires le “Disparition à la Française – The Missing (1)”

  1. 23 décembre 2014 à 12 h 51 min #

    J’essayerai de la trouver et de la regarder … D’autant que James Nesbitt m’avait forte et bonne impression dans la série « Jekyll » que j’avais vue sur C+

    • tequi
      23 décembre 2014 à 18 h 39 min #

      J’en ai entendu parler mais je ne l’ai pas vue !

  2. 23 décembre 2014 à 11 h 02 min #

    Aaaaaah elle est bien, hein? Je l’avais mis dans mon article en plus, que si ça passait sur Starz ça allait forcément te plaire… 😉

    Je ne l’ai pas encore finie personnellement (comme pour tout en ce moment) mais je vais me magner les miches parce que du coup tu m’intrigues avec la fin inattendue. 😀

    Et bien sûr que c’est tourné en Belgique! On est des maitres, nous! :p

    • tequi
      23 décembre 2014 à 11 h 04 min #

      Ah ben on en reparlera quand tu auras vu la fin alors ! 😉
      Et pour ton article, je te signale que j’avais déjà attaqué la série quand tu l’as écrit ! 😉

  3. 23 décembre 2014 à 8 h 48 min #

    Merci pour ton article, je n’avais encore pas lu d’avis sur cette série et je me demandais si elle valait la peine 🙂

    • tequi
      23 décembre 2014 à 10 h 37 min #

      C’est vrai qu’on en a bien trop peu entendu parler! Ravie que mon article te soit utile ! 😉

Rétroliens/Pings

  1. Frisson & Anticipation – Black Mirror (1) | Smells like Chick Spirit - 22 mars 2016

    […] Glesson (Il Etait Temps), Tuppence Midleton (Sense8, War and Peace), Jason Flemyng (Snatch, The Missing), Tobias Menzies (Rome, Game of Thrones, Outlander), Jon Hamm (Mad Men, A Young Doctor’s […]

  2. Renouvellements et Annulations – Automne/Hiver 2014-2015 | Smells like Chick Spirit - 13 mai 2015

    […] The Missing (Starz / BBC1) […]

  3. Bilan des nouveautés séries – Hiver 2015 | Smells like Chick Spirit - 25 mars 2015

    […] voir s’ils ont su réussir le côté bilingue de la série comme cela a pu être fait dans The Missing par exemple […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :