L’homme idéal existe, il est Québécois – Diane Ducret

 Coucou à tous !

Mise en page 1

6nop6

La narratrice est une jeune femme parisienne, trentenaire et indépendante qui arrive à un âge où elle a envie de se poser mais fait le dramatique constat que tous les hommes biens sont déjà pris. Restent ces Parisiens rompus aux codes de la séduction et pour lesquels les histoires d’amour ne sont plus que des automatismes qui répondent à des règles et des stratégies très précises.

C’est à ce moment là qu’elle va faire la connaissance de Gabriel. Un artiste Québécois qui n’est pas seulement beau à tomber mais d’un naturel désarmant. Tellement naturel qu’il va lui proposer de venir passer une semaine chez lui au Québec. Bravant sa peur de l’avion et son manque de spontanéité, elle va le rejoindre et découvrir un pays différent, une langue différente mais surtout un comportement social à des années lumière de ce à quoi elle a été habituée.

.

Chicklit sauce Poutine, Tabernacle !

Prendre l’avion ou le train ça ne m’a jamais dérangée parce que je trouve que c’est un bon moyen pour pouvoir lire ou regarder films et séries ! (ce que je ne peux paradoxalement pas faire en voiture car ça me donne immédiatement la nausée!)

Mais bon quand on voyage on est déjà trop encombrés donc j’ai laissé à la maison mon pavé de 1000 pages du tome 2 d’Outlander (fini entre temps, on en parle la semaine prochaine!) pour un livre qui pèse moins dans le sac à main et je me suis donc jetée sur le dernier Diane Ducret qui traînait depuis bien trop longtemps dans ma pàl !

Diane Ducret je l’avais découverte avec La Chair Interdite l’année dernière et j’avais vraiment adoré cette histoire du sexe féminin à travers les âges. Du coup quand j’ai découvert cet automne qu’elle sortait un roman qui semblait être de la chicklit, ça m’a beaucoup intriguée. Parce que pour le coup, j’ai toujours vu Diane Ducret comme la femme idéale ! La fille qui a tout : le corps et la cervelle.

Et grâce à ce roman, je découvre qu’elle a aussi l’humour et l’autodérision ! Cette nana est parfaite et alors qu’on devrait nécessairement la détester, on ne peut que l’adorer et se l’imaginer comme sa meilleure amie !

Franchement, je me suis énormément retrouvée dans cette histoire. Parce que si on a une « enveloppe » chicklit, le roman est bien plus que cela. D’ailleurs au départ ça perturbe un peu. Parce que la forme est différente, parce que ça ne respecte pas les codes du genre. Mais au final on comprend vite qu’on est dans quelque chose d’un tout petit peu plus poussé. Sous ses airs de romance drôlissime, on retrouve d’abord une réflexion sur le fait d’aller « chasser » hors de sa zone de confort, sur le fait que finalement l’homme idéal est celui qui est différent et qui nous apprécie pour nos différences.

Mais ce qui m’a le plus séduite, c’est toute cette étude sous-jacente sur la célibataire trentenaire. Sur ce mélange d’indépendance, de réussite professionnelle et du jugement social sur le célibat.

D’ailleurs finalement ce que je pourrai reprocher à ce livre c’est que ce thème là ne soit pas suffisamment poussé, tant je m’y suis retrouvée. Il y a peut être un peu trop de quiproquos linguistiques entre elle et Gabriel… C’est très drôle mais comme le livre est court on aurait presque la fâcheuse tendance à ne le résumer qu’à ça.

Mais quel humour ! Je vous dis, Diane Ducret c’est mon fantasme de meilleure amie ! Parce qu’elle pousse l’humour vraiment loin et si les mecs qui lisent ça peuvent se dire que c’est un peu cru, au fond toutes les filles savent que c’est comme ça que l’on parle lorsqu’on est entre nous !😉

Alors quand on termine les 185 pages du livre, on est forcément frustrés que ce soit si court. Et on a une folle envie de partir au Québec ! Pas sûre que le livre m’aide à trouver l’homme idéal, même s’il donne envie de voyager, mais en tous cas il est fortement drôle et intelligent dans la mesure où il parlera à toutes les nénettes de notre génération.

Et si je n’ai pas lu les deux essais qu’elle a écrit sur Les Femmes de Dictateurs, je lirai avec plaisir Lady Scarface, son prochain livre qui sort à la fin du mois !

En attendant je ne peux que chaudement vous recommander cette parenthèse humoristique intelligente et espérer que Diane Ducret se réessaiera aux romans de ce genre !

Bonne journée à tous !🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , , ,

Catégories : Chick Spir

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

2 commentaires sur “L’homme idéal existe, il est Québécois – Diane Ducret”

  1. 20 avril 2016 à 21 h 32 min #

    Je viens de finir ce livre et j’ai eu exactement la même impression que toi… Au départ je l’ai trouvé un peu trop dans les clichés mais finalement on comprend bien vite que tout n’est que second degré et c’est là que ça devient très drôle… Même impression également à propos des quiproquos entre les deux tourtereaux certains sont très drôles mais d’autres dont on aurait bien pu se passer😉

    • tequi
      21 avril 2016 à 8 h 38 min #

      Contente de savoir que tu partages mon ressenti !🙂

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :