Walt the Fuck – Breaking Bad (Intégrale)

Breaking Bad – 5 Saisons

6nop6

Walter est prof de sciences dans un lycée et passe le cap de de ses 50 ans de manière plutôt pépère. Mais quelques jours seulement après son anniversaire, il apprend qu’il est atteint d’un cancer des poumons à un stade avancé. Alors que sa femme attend un deuxième enfant et qu’ils jonglent déjà avec les fins de mois difficiles, se payer des soins dignes de ce nom semble être mission impossible.

C’est en discutant avec son beau frère, agent de police dans le service anti-drogue, qu’il réalise qu’avec quelques notions de chimie on peut se faire facilement de l’argent. Et alors qu’il l’accompagne dans une descente pour la perquisition d’un laboratoire de méthamphétamines, il tombe sur Jesse un petit dealer qui était dans sa classe quelques années auparavant.

Le gentil prof novice et le délinquant pas futfut vont donc s’associer pour arrondir grassement leurs fins de mois.

.

Have we meth ?

Je vous avais déjà parlé de la saison 1 de Breaking Bad il y a bientôt deux ans. Si j’avais trouvé cette saison plutôt sympa, j’avais quand même un peu de mal à imaginer pourquoi cette série fédérait autant de fans et je n’ai pas été spécialement motivée pour enchaîner les saisons suivantes.

Il y a quelques temps, j’ai profité que la série soit disponible sur Netflix pour y rejeter un oeil et j’ai dévoré l’intégralité des 4 saisons qu’il me restait à voir !

.

Business & Chemistry

Présentation générale sans spoilers de la série pour ceux qui comme moi ont loupé le coche

Parce que forcément maintenant que j’ai rejoint les hordes de fans, je peux vous confirmer que Breaking Bad est une série particulièrement bonne à l’écriture et la réalisation parfaites. Vince Gilligan a fait un travail brillant avec cette série et elle mérite tout le bien qu’on en dit !

Breaking Bad c’est avant tout un univers. Si le générique de début ne dure que quelques secondes, les scènes pré-génériques sont devenues cultes. Des scènes de quelques minutes, généralement coupées de l’action du reste de l’épisode, présentant un flashback, un flashforward, un éclaircissement sur un fait… C’est toujours très bien pensé et je les ai regardé avec peut être plus d’attention et de plaisir que le reste des épisodes ! Breaking Bad c’est aussi une bande originale très variée mais toujours géniale, ainsi que le décor du Nouveau Mexique, ses coloris très chauds et son désert bien pratique pour s’isoler et son traffic de drogue.

Et puis bien sûr, ce qui fait la force de la série ce sont ses personnages principaux, qu’on apprend finalement vraiment à apprécier à partir de la saison 2. Ce que j’ai aimé c’est qu’il n’y a pas beaucoup de personnages centraux. Ce qui leur laisse vraiment la place d’évoluer et je dois dire qu’à la fin je m’étais attachée à tous, même à ceux que je n’aimais vraiment pas au départ comme Hank ! Evidemment, le fait qu’ils soient particulièrement interprétés par des acteurs brillants est un plus !

Le tout étant enrobé dans des épisodes vraiment passionnants. Je dois dire que j’ai autant aimé ceux qui sont plus dans l’introspection, où les choses n’avancent pas particulièrement mais où on l’on voit les personnages évoluer et où finalement chaque petit détail a son importance et n’est pas là pour faire du remplissage. Et puis bien sûr il y a des épisodes dingues, où tout pète dans tous les sens, où l’on ne sait pas qui va s’en tirer vivant et où on est en véritable apnée. J’avoue que j’ai apprécié de pouvoir enchaîner les épisodes les uns derrière les autres car visiblement Breaking Bad savait faire ses seasons finales et je n’ose imaginer la frustration de ceux qui ont attendu des mois entre deux épisodes ! Et puis bien sûr, ce qui n’est pas négligeable, Breaking Bad a su se conclure. Une fin prévue et réussie qui permet à la série de tirer sa révérence sans laisser de goût amer à ses fans.

Je ne peux donc que vous encourager à tenter Breaking Bad si comme moi il y a encore peu de temps vous n’avez pas regardé cette série. En plus je pense qu’elle a la qualité d’être universelle, de pouvoir être regardée en couple ou en famille (pas avec des enfants trop jeunes évidemment, il y a des moments violents) et qu’elle a les qualités de pouvoir être appréciée de tous. Il faut juste accepter de passer une première saison introductive, mais qui finalement ne dure que 7 épisodes. Vous me remercierez, c’est promis ! 😉

.

Crystal Blue Persuasion

Paragraphe contenant de nombreux spoilers !!!

Arf, j’ai mis du temps avant de pouvoir écrire cet article car on ne se remet pas facilement d’un empiffrage en règles d’une série d’aussi grande qualité. 55 épisodes en un peu moins d’un mois… (tout en continuant à regarder d’autres séries en parallèle) Je crois que c’est l’un des plus gros binge watching que j’ai eu l’occasion de faire. Et pour une série dont la première saison ne m’avait pas transcendée ! lol

Si évidemment les retournements de situations dingues m’ont beaucoup plu, je pense que ce que j’ai préféré c’est la psychologie des personnages. Walt est un personnage fascinant. Parce que son besoin de pouvoir le submerge assez rapidement et que s’il ne consomme aucune drogue, sa double vie le rend totalement accro. Je pense notamment au moment où Hank pense que Gale est Heisenberg et que Walt ne peut s’empêcher de le laisser dans le doute, uniquement parce qu’il refuse qu’un autre prenne le crédit de ce qu’il a réalisé. Et puis c’est sans doute à partir de là (mais même avant), que Walt devient le héros détestable. Celui qu’on aime mais dont chaque décision nous donne envie de le gifler violemment. A moindre mesure, c’est un peu pareil pour Skyler. Evidemment qu’on voudrait qu’elle soit plus légère, drôle et qu’elle arrête de compliquer la vie de Walt. On a très souvent envie de la frapper elle aussi. Mais finalement, lorsqu’on prend un peu de recul, on réalise à quel point le personnage de Skyler est réaliste. Elle cherche à protéger sa famille avant tout et si on était un tout petit peu objectif, on admettrait que ça n’est quand même pas très sain d’aduler une bande de fabricants de drogue !

Mon préféré, sur la longueur, reste quand même Jesse. Dans la première saison je ne le supportais pas ! Je le trouvais vraiment bas de plafond et pas bien utile. Ils sont arrivés à lui donner beaucoup de profondeur, sans pour autant le métamorphoser. C’est un bon gars, qui a la fâcheuse tendance à se mettre dans la merde et que la consommation de drogue n’a pas arrangé. Mais il est vraiment attendrissant et nous propose une autre vision. Walt et lui se sont lancé dans le business en même temps, ont évolué à la même vitesse et pourtant de manière tellement différentes. Quand l’un ne peut plus se passer de l’adrénaline procurée par son mode de vie, l’autre ne cherche qu’à avoir une vie bien tranquille et à décrocher. Malheureusement il se fait toujours rattraper par son destin et par Walt et semble pris dans un tourbillon qui l’attire toujours plus vers le fond et dont il est bien plus difficile de se sortir que de devenir sobre. Je suis contente qu’à sa façon il ait eu une fin heureuse (mais après tout ce qu’il a vécu, peut-il réellement être en paix ?) parce qu’il le méritait vraiment.

Hank aussi est un personnage que j’ai appris à apprécier alors qu’au départ il était surtout un gros beauf. En fait, c’est à partir du moment où l’on aime moins Walt qu’on se rend compte que les personnes qui l’entourent ne sont pas si détestables. Et puis il y a tous les personnages cultes de cette série ! J’ai adoré dés le premier coup d’oeil Mike, Gus est un méchant d’anthologie (j’aime les méchants toujours classes), Saul est magique et je vais bientôt m’attaquer à son spin off, je ne regarderai plus jamais les sonnettes du même oeil à cause de Tonton Salamanca et je remercie Skinny Pete et Badger pour les nombreux fous rires qu’ils m’ont provoqué…

Ah et j’ai rarement autant ri dans une série que pour la scène où Huell (ou dix).

Comme je le disais plus haut, en plus Breaking Bad a eu une fin parfaite. Parce que le retour de la maladie de Walt était logique mais en même temps on nous a bien montré qu’il ne faisait pas cela uniquement pour assurer un avenir à ses gosses. Il a pris une série de décisions qu’il n’aurait pas du prendre et la série ne pouvait pas se terminer sur une échappée pour lui. Son retour, sa dernière vengeance et la libération de Jesse étaient parfaits. Il meurt dans l’action, avant que la maladie ne l’emporte et en nous offrant un dernier face à face entre les deux héros. J’ai vraiment adoré chaque fois que ces deux là se sont retrouvés les yeux dans les yeux parce qu’il y a toujours eu des fulgurances.

Je vais pouvoir dés à présent conseiller à mon tour Breaking Bad à tous les sériephiles que je connais et qui ne l’auraient pas déjà vue. Et je crois qu’elle va aller rejoindre la shortlist des séries que je voudrai revoir, dans quelques temps.

En tous cas un grand merci à toutes celles et tous ceux qui n’ont eu de cesse d’insister pour que je la regarde ! 😉

Des bisous et une bonne journée !

Série vue dans le cadre du Challenge Séries 2017 !

challenge-series

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tags:, , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

8 Commentaires le “Walt the Fuck – Breaking Bad (Intégrale)”

  1. 19 mai 2017 à 14 h 50 min #

    Tellement tellement contente que BB t’ait plu ! Musclor m’a soûlée avec cette série pendant 5 ans, et finalement c’est pendant ma grossesse ( et ces looooongues journées dans le canapé ) qui m’ont faites craquer !!! Résultat, je l’ai dévorée en quelques semaines, et personnellement j’ai trouvé que c’était la série la plus aboutie, jusqu’au dernier épisode, que j’aie jamais regardée. Ils ont su s’arrêter pile quand il fallait, avec un final de compète.

    Je pense que je vais la re-mater en entier d’ici peu, car ton article m’a donné envie de m’y replonger !

    • tequi
      19 mai 2017 à 15 h 22 min #

      Ha ça c’est le signe des excellentes séries ! Mais je suis d’accord avec toi c’est l’une des séries les mieux écrites, réalisées et jouées !

  2. 11 mai 2017 à 10 h 08 min #

    Coucou, un petit message pour une fois 🙂 Pareil, des que commencé j’ai dévoré en moyenne une saison par semaine. .. Pour une fois je suis très contente de la façon dont la chute est amenée ! Car si on se doute de la fin assez rapidement et qu ‘on la redoute longtemps ( en tout cas moi je n’avais pas envie que ça se termine 😂) finalement le personnage à tellement changé que la trame devient logique et « acceptable ». Et, pareil, je me suis tellement attachée à Jesse, qui malgré tout est le seul à conserver une part d’humanité et de compassion quand Walt à l’air de tout perdre… Mention spéciale aussi pour le beau frère version cow-boy mais avec ses failles aussi, et la belle-soeur et son univers violet qui m’a fait bien rire! merci pour ton article!

    • tequi
      11 mai 2017 à 11 h 21 min #

      Ben tu vois finalement c’est peut être la belle soeur que j’ai le moins aimé… mais comme pour Skyler finalement. Parce qu’on a envie de la frapper tout le long et en même temps ses réactions sont les plus logiques.
      Contente que tu ais aimé l’article !!! 😀

  3. 11 mai 2017 à 7 h 20 min #

    Un peu comme toi, j’ai entamé cette série l’an dernier sans trop de conviction et… j’ai dévoré les 5 saisons en un mois et demi ! Gros gros coup de coeur ! Je crois que ce que j’ai préféré c’est la relation qui se crée entre Jesse et Mike à partir de la saison 4. J’ai trouvé ça vraiment touchant ! Et sinon j’ai un faible pour l’épisode de la mouche, qui m’a fait hurler de rire !

    • tequi
      11 mai 2017 à 8 h 53 min #

      Comme Jesse et Mike sont deux de mes personnages préférés, forcément leur relation m’a beaucoup plu. Mais de toutes façons les relations entre personnages sont très riches et très bien écrites dans cette série !
      Et c’est sûr que je ne regarde plus les mouches du même oeil ! D’autant que j’ai lu que l’épisode avait été rajouté pour faire du remplissage avec le moins de budget possible ! lol

Rétroliens/Pings

  1. Series Hebdo (68) | Smells like Chick Spirit - 14 mai 2017

    […] ce qui concerne mon Challenge Séries, après avoir fièrement bouclé Breaking Bad, je pense que je vais switcher Gilmore Girls avec Better Call Saul. A un moment il faut être […]

  2. Challenge Séries Télé 2017 | Smells like Chick Spirit - 11 mai 2017

    […] Ca y est je l’ai vue ! […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :