Demain les Chats – Bernard Werber

Bonjour à tous ! 😀

Demain les Chats – Bernard Werber

.

6nop6

Bastet est une chatte qui vit paisiblement auprès de sa maîtresse servante et qui est persuadée qu’elle peut arriver à communiquer avec les autres espèces. Son quotidien est bousculé le jour où elle fait la connaissance de Pythagore, le voisin siamois dont l’étrange protubérance sur la tête lui permet d’acquérir des connaissances jusque là impossibles pour les chats.

Pendant ce temps là, au dehors, l’univers des hommes est en train de s’embraser. Et si c’était les chats qui étaient en mesure de les sauver ?

.

Ronron Thérapie

Pendant un moment j’ai cru que je ne savais plus lire… Non mais sérieux, j’avais commencé ce livre et puis pendant des mois je l’ai laissé sur un coin de table. Pas que le livre en lui même ne m’intéressait plus, mais juste que la lecture ne me disait rien, quelle qu’elle soit.

Il m’aura donc suffit de le rouvrir pour le terminer, d’une traite. Espérons que je vais continuer sur ma lancée (mais de toutes façons l’été est ma saison de lecture).

Il faut dire qu’à l’annonce du thème du dernier Werber m’avait particulièrement émoustillée. Mon auteur préféré qui écrivait sur les chats, ça ne pouvait être que passionnant.

Mais je reconnais tout de même que le style de Bernard Werber a pas mal évolué ces dernières années et je comprends que certains soient déçus. Les Micro humains, les rêves et maintenant les chats… l’auteur part explorer de nouveaux territoires pour en ressortir sa vision du monde et ses enseignements. On s’est éloignés des livres où la trame romanesque portait les réflexions sur notre société. A présent, et c’est d’autant plus clair avec Demain les Chats, on est beaucoup plus dans le conte philosophique. La partie romancée est assez simple, on se base beaucoup sur la réalité pour nous pousser à réfléchir sur des thèmes qui sont d’actualité.

D’ailleurs c’est l’actualité qui m’a vraiment fait rentrer dans l’histoire. Au départ, le fait d’avoir une chatte comme narratrice était un peu perturbant. Parce que ça a dû être compliqué à écrire. Devoir jongler avec ce que les chats ne peuvent comprendre de notre environnement et ce qui est pratique pour la narration, c’est un peu casse gueule et ça ne passe pas toujours. Le démarrage où l’on découvre les journées de Bastet est à la fois perturbant pour la lecture, mais pas franchement passionnant. Mais lorsque la routine s’effondre et que Paris tombe dans le chaos d’une guerre civile, l’histoire est relancée et l’intérêt aussi.

En parallèle, on en apprend beaucoup sur les chats et surtout sur l’histoire des chats et même si j’en connaissais une bonne partie, j’ai trouvé ça vraiment passionnant. Par contre, au niveau de la forme je regrette que pour le second roman consécutif, Werber ait gommé ses originalités et n’ait pas intégré d’extraits de l’Encyclopédie ou de tout autre medium qui aurait rendu le chat Pythagore un peu moins didactique. Même s’il s’agissait d’instruire Bastet sur son histoire, ça aurait certainement pu alléger le récit.

J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’une fois de plus il fasse des clins d’oeil à ses précédents livres. Ce sont des bouffées de bien être assez indescriptibles.

Et puis j’ai adoré en savoir plus sur Pythagore, le vrai, parce que mise à part son théorème, je n’en savais rien. J’ai d’ailleurs très envie de creuser son histoire !

En résumé, Werber nous propose une fois de plus un livre original et intelligent mais pour lequel il faut accepter de ne pas vouloir retrouver ce qu’on aurait pu aimer par exemple dans la Pentalogie du Ciel. Ici la « narration » est plus simple mais la réflexion bien plus profonde.

Je vous conseille donc cette lecture, d’autant plus si vous aimez les chats !

Bonne journée et à demain ! 🙂

.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tags:, , ,

Catégories : Chick Spir

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

3 Commentaires le “Demain les Chats – Bernard Werber”

  1. 24 mai 2017 à 14 h 00 min #

    Oh trop chouette chronique ! Je me demandais justement ce qu’il valait !

  2. 23 mai 2017 à 12 h 47 min #

    Cool! Moi qui hésitait à le lire celui-là! Je dois encore terminer la trilogie Troisième Humanité parce que comme toi, en ce moment le livre m’effraie un peu (quel blasphème pour moi n’empêche!)…

    Mais ici tu m’as encore une fois alléchée (c’est le cas de le dire) et je ne suis pas de ceux qui regrettent la « patte » Werber. Je l’ai connu avec Les Fourmis qui était déjà bien différent de la Pentalogie et donc j’ai moins de mal à le voir évoluer.

    Que ceux qui veulent des auteurs qui ne se renouvellent pas s’en tiennent à Marc Levy et Guilaume Musso! (que j’aime beaucoup mais c’est toujours pareil.. XD )

    • tequi
      23 mai 2017 à 13 h 06 min #

      Je suis tellement d’accord ! J’aime bien Levy et Musso aussi, mais j’ai tellement tendance à mélanger tous leurs romans !

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :