Bilan des nouveautés séries – Eté 2017

Coucou à tous !

Cet article aurait dû être en ligne la semaine dernière, mais voilà une fois rentrée de congés – mais toujours en vacances – j’ai eu la « surprise » de découvrir que la fibre optique avait sauté à la maison. Et après avoir relancé le FAI mille fois, ils ne sont toujours pas passés ! 😦 Bref, je ne pouvais pas boucler l’article et le mettre en ligne via mon téléphone… Tout ça pour dire que je suis à la bourre et que j’ai une tonne d’articles à vous faire ! 😉 I’m back !

Tous les synopsis en italique sont ceux donnés par le site Seriebox (que je ne vous conseillerai jamais assez ! lol).

Je tiens à préciser que les paragraphes sont écrits juste après avoir vu le pilot de la série et uniquement ce premier épisode pour le premier verdict. C’est pourquoi je rajoute un second verdict pour les épisodes vus ensuite ! 😉

.

The Bold Type – Freeform

La série est centrée autour de trois amis: Jane, Kat et Sutton, qui travaillent tous pour Scarlet, un magazine féminin mondial. Le spectacle explorera leur vie scandaleuse à New York City en apprenant à trouver leurs propres voix et à explorer leur sexualité, leur identité, leur amour et leur mode…

Si Famous in Love n’a pas été un coup de coeur, ça restait un divertissement sympathique en période de disette télévisuelle. Et The Bold Type, son pendant Côte Est est tout de même un cran haut dessus.

Si on ne vole pas très haut dans ce Sex and the City junior, j’ai bien aimé le rythme et les trois copines héroïnes de cette histoire.

En fait, je crois surtout que ce que j’ai préféré avec ce pilot c’est Jacqueline, la rédactrice en chef du magazine. Parce qu’au départ on s’attend vraiment à un remake du Diable s’habille en Prada avec une rédac chef interstellaire qui prend tout le monde haut et est insupportable. Mais si ici on a une femme de poigne qui impressionne, on nous montre tout de suite que ça n’est pas juste une garce et qu’elle a un bon fond. Et ça m’a beaucoup plu !

J’ai bien aimé aussi retrouver la fraîcheur d’Aisha Dee (Chasing Life) et Katie Stevens (Faking It) qui est décidément abonnée aux héroïnes têtes à claques…

J’espère que le drama ne penchera pas trop vers le soap et qu’on conservera le rythme du pilot avec des intrigues pas trop téléphonée.

Verdict => C’est frais et ça se laisse regarder avec plaisir

Après 8 épisodes => C’est moins superficiel que ça en a l’air et du coup c’est une vraie bonne surprise !

.

Snowfall – FX

A Los Angeles vers 1983, la première épidémie de cocaïne et son impact sur la ville…

En voilà une qui me pose un gros problème… Le pilot de Snowfall n’est pas mauvais. Au contraire on nous présente une batterie de personnages de façon à la fois claire et originale, on ne les confond pas tous et en plus on sent bien que l’ambiance du L.A des années 80 est restituée. Il y a un même un certain esthétisme dans chaque image.

Sauf que je ne suis jamais arrivée à m’intéresser à l’ensemble.

Je ne peux même pas dire que c’est la profusion de drogue (bon je ne connaissais pas la technique de la paille dans les fesses, j’avoue…), le sexe à gogo et la violence qui m’ont choquée…

Je n’ai pas accroché, mais je n’ai pas pas aimé… C’est assez difficile à exprimer.

Verdict => La série trouvera sans nul doute son public mais je passe mon tour !

.

Will – TNT

Récit des jeunes années de William Shakespeare, lorsque celui-ci était dans la vingtaine…

Si vous voulez une série historique qui ne sort dans du cadre, fuyez ! lol En même temps, la vie de Shakespeare reste un mystère et de nombreuses théories folles continuent à circuler aujourd’hui. Alors forcément, à partir de là ça laissait de la marge aux scénaristes. On rajoute à cela une esthétique moderne à la Da Vinci’s Demons et un grain de folie à la Baz Luhrman et on retrouve Will, la série tragico punkienne !

Franchement, au début ça surprend. La première scène de théâtre est tellement folle que j’ai failli arrêter. Je crois que je m’attendais à quelque chose de plus dans le genre de Still Star Crossed en fait… Et au final je suis bien contente qu’on en soit loin ! 🙂

Ce Shakespeare là est tout mimi et nous entraîne à la fois dans les coulisses cruelles du théâtre mais aussi dans les arcanes politico religieuses de l’époque.

J’avoue je connais peu l’histoire du tragédien donc je suis allée faire un tour sur Wikipédia… Mais en tous cas j’ai très vite aimé les personnages et l’univers original de la série !

Verdict => Très agréablement surprise même si au départ la surprise a été trop grande !

Après 3 épisodes => je suis extrêmement frustrée parce que les épisodes suivants ne sont toujours pas en ligne… la traduction shakespearienne doit être laborieuse… et en même temps je ne suis pas certaine d’avoir le niveau d’anglais littéraire suffisant pour les regarder en VO…

.

I’m Sorry – TruTV

Andrea, épouse, mère de famille et scénariste expose ses névroses dans les situations les plus improbables qui soient…

Comment dire… la bande annonce (qui correspond d’ailleurs à la toute première scène) m’avait déjà mise mal à l’aise et c’est à peu près le sentiment que j’ai eu tout au long de l’épisode qui m’a paru durer une éternité… de 20 minutes !

Je suis pas prude et les blagues de cul ne me dérangent absolument pas, mais là ça ne m’a pas fait rire du tout…

Verdict => Sans plus d’emphase, je pense que vous aviez déjà compris que je lâchais l’affaire ! lol

.

Salvation – CBS

Darius Tanz, un pro de la technologie, et Liam Cole, un étudiant diplômé d’ingénierie, font une découverte stupéfiante : un astéroïde entrera en collision avec la Terre dans moins de 6 mois…

Si globalement j’aime bien les histoires de catastrophes imminentes où il faut sauver la planète, on va pas se mentir, si j’attendais Salvation, c’est surtout pour retrouver Santiago Cabrera – alias Aramis dans The Musketeers ou Isaac Mendez dans Heroes !

Et de ce côté là je n’ai pas été déçue puisqu’on le retrouve dans un rôle un peu à la Tony Stark, avec le iron suit en moins… Le génie milliardaire charismatique et séducteur qui a les moyens de sauver l’humanité… Ca lui va bien !

D’ailleurs, si ça n’était pas pour le casting et pour la période sériesque assez calme, je ne pense pas que j’aurai regardé Salvation.

Parce que je suis contente de retrouver Santiago Cabrera, tout comme il est agréable de retrouver Jennifer Finningan (Tyrant), Ian Anthony Dale (Hawaï Five O) et Charlie Rowe (The Red Band Society) dont le personnage de jeune geek romantique est vraiment chou. Mais pour le moment niveau originalité c’est plutôt plat. L’histoire de l’astéroïde qui va s’abattre sur la Terre, de personnes issues d’univers totalement différents qui unissent leurs forces pour sauver le monde et du gouvernement américain qui nous cache des choses… ben on l’a vu dans 100 films déjà !

Du coup ça appâte un peu le chaland, mais va falloir aller plus loin s’ils veulent qu’on reste !

Verdict => Casting sympa, mais scénario catastrophe vu et revu. Je croise les doigts pour que ça se complexifie un peu par la suite !

J’ai laissé tomber après 3 épisodes… 🙂

.

Friends from College – Netflix

Un groupe d’amis, qui se sont connus à l’université d’Harvard, approchent désormais la quarantaine. Ils
devront affronter leur succès, or l’absence de succès, à la fois professionnellement et dans leur vie de famille. Avec des relations compliquées et entremêlées entre les uns et les autres, la série est une exploration comique des vieilles amitiés, des anciens engagements romantiques et du contrebalancement de la vie adulte avec la nostalgie du passé »…

Lorsque j’ai vu la bande annonce de Friends from College je me suis doutée que ça ne fonctionnerait pas avec moi. Et pourtant j’avais envie d’y croire ! Une comédie avec des adultes et qui marque le retour de Cobie Smulders, ça me faisait envie !!!

Mais comme je le craignais je n’ai pas beaucoup ri devant ce premier épisode. J’ai même souvent été gênée sans trop pouvoir m’expliquer pourquoi.

Le postulat de la critique sociétale sur les adultes qui ont vécu ensemble une période charnière de leur vie – les études supérieures – et qui se retrouve une dizaine d’années plus tard, est vraiment intéressant. Mais dans ce premier épisode, les sujets abordés sont vraiment trop peu originaux et ne m’ont vraiment pas donné envie  de regarder l’épisode suivant.

Verdict => Ca ne peut pas marcher à tous les coups. Mais une fois de plus, une comédie ne fonctionne pas avec moi ! 😦

.

Midnight, Texas – NBC

Au fin fond du Texas, dans une petite ville tranquille, votre voisin pourrait être un vampire, une sorcière, un loup-garou…

La fan de True Blood que je suis ne pouvais que se réjouir d’une nouvelle adaptation bitlit d’une saga de Charlaine Harris. En plus le trailer était vraiment alléchant et le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue par ce pilot ! 🙂

Evidemment j’ai toujours bien aimé François Arnaud donc le fait qu’il joue le médium héros de la série est un plus non négligeable. En fait le casting est pour le moment vraiment sympathique, car en plus du Canadien, on retrouve Arielle Kebbell (The Vampire Diaries), Peter Mensah (Spartacus, True Blood) et les autres personnages ont tous de bonnes têtes.

C’est du pur bitlit avec des personnages fantastiques à tous les coins de rue et plein de questions qui se bousculent concernant ceux dont on ne connait pas encore l’identité. On retrouve même la petite touche d’humour bien chouette et je suis sûre que comme moi vous allez adorer le chat de Fiji ! 😉

Verdict => J’étais sûre que ça me plairait et je suis loin d’être déçue !

Après 5 épisodes => Un bon divertissement auquel manque le petit quelque chose pour que ce soit totalement addictif, mais qui est quand même bien sympathique !

.

Room 104 – HBO

Différents personnages passent dans la chambre 104 d’un hôtel américain…

Room 104 c’est le genre de projet dont on ne sait pas grand chose et qu’on a quand même envie de découvrir. Parce qu’au fil des années j’ai appris à apprécier les frères Duplass et Togetherness est certainement l’un des formats courts de HBO que j’ai aimé. Du coup faire une anthologie sur une chambre de motel, je trouvais qu’en plus c’était une très bonne idée… Bref j’étais curieuse.

Et je dois dire que ce premier épisode me laisse assez perplexe. D’abord parce qu’on est très loin de la tragicomédie à laquelle je pensais. On est à la limite de l’horreur. L’épisode m’a plu mais je ne m’attendais pas à ce genre et du coup je ne sais pas du tout si ça va être comme ça à chaque épisode, si c’est le genre qu’ils ont choisi ou s’ils vont changer radicalement de style à chaque fois.

C’était plutôt bon. Assez convenu au niveau du scénario même si un léger twist à la fin m’a surprise. On peut même avoir plusieurs niveaux de lectures sur ce qu’il s’est passé.

Verdict => Je suis vraiment curieuse de voir ce que donneront les épisodes suivants pour comprendre le schéma voulu par les frères Duplass !

Après 5 épisodes => C’est définitivement chelou… et mon opinion varie clairement en fonction des épisodes.

.

Somewhere Between – ABC

Laura Price sait que sa fille Serena va être tuée, quand et comment, mais pas par qui. Elle va tenter de l’empêcher par tous les moyens…

Autant vous dire que j’ai vu ce pilot au début de mes vacances et qu’il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable… Déjà c’est mal barré lorsqu’une série repose sur la course contre la montre pour sauver une gosse … qu’on a envie de voir crever dans d’horribles souffrances dés la première scène. Sérieusement cette gamine bat tous les records des enfants insupportables de séries réunis !

Le reste est vraiment plat et on s’ennuie ferme en attendant que l’épisode ne se termine.

J’étais contente de retrouver J.R Bourne vu que Teen Wolf se termine bientôt… mais bon il n’aura pas été un argument suffisant pour donner de l’intérêt à la série.

Verdict => A vite oublier !

.

The Sinner – USA Network

Une jeune mère est prise d’une rage soudaine en public et commet un acte de grande violence, sans pouvoir expliquer pourquoi. Un inspecteur de la police va enquêter sur son cas et découvrir les lourds secrets enfouis dans son inconscient…

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette série là et je dois dire que pendant les premières minutes, je me suis demandée si j’avais envie de regarder une femme dépressive évoluer dans son quotidien. Et puis tout bascule et sans spoiler, on comprend qu’il y a de nombreux non-dits. On comprend à la fin que l’écriture est bien plus fine qu’il n’y paraît et qu’il y a de fortes chances pour qu’on aille de surprises en surprises.

Je connais finalement peu la filmo de Jessica Biel et je dois dire que dans ce rôle elle est incroyable.

Si au départ je ne pensais pas aller au bout de ce premier épisode, j’ai maintenant très envie de connaître la suite.

Verdict => Un drame qui semble prometteur et qui est parfaitement interprété.

Après 4 épisodes => J’ai été surprise à chaque épisode et je suis toujours happée par cette ambiance à la fois hypnotique et malsaine.

.

Marvel’s The Defenders – Netflix

Daredevil assemble autour de lui une équipe de super-héros composée de Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist dans le but de protéger New York d’une terrible menace…

C’était la nouveauté estivale que j’attendais avec le plus d’impatience ! Et pourtant j’ai mis un bon moment avant de regarder le premier épisode… Il faut dire aussi que je n’ai quasiment pas regardé Netflix de toutes les vacances, notamment à cause de mes soucis de connexion !

Bref, ça faisait plaisir de les retrouver tous les 4 mais j’ai quand même été un peu déçue par ce premier épisode. En effet, au bout des 50 minutes ils ne ce sont toujours pas rencontrés… Et ça m’a frustrée. C’était important de les ressituer c’est sûr. Même si du coup je trouve que ça a résolu trop facilement leurs problèmes respectifs. Surtout pour Luke Cage… M’enfin bon s’il était resté en prison ça aurait compliqué la réunion entre les 4 ! mdr

J’ai été surprise aussi qu’ils continuent à esthétiquement marquer les scènes en fonction des héros concernés… Pour le moment on n’a pas eu The Defenders, mais vraiment les 4 précédentes séries mise bout à bout.

Néanmoins j’étais contente de découvrir le personnage de Sigourney Weaver qui fait passer Madame Gao pour une enfant sage, sans pour autant qu’on ne sache rien de ses motivations ni qu’elle ne paraisse particulièrement effrayante.

Maintenant il ne me reste plus qu’à enchaîner les épisodes pour enfin les voir évoluer ensemble !

Verdict => Avec seulement 8 épisodes pour la saison, je m’attendais à un peu plus de rythme et une réunion plus rapide. Du coup j’ai un peu l’impression d’attendre toujours la série alors que j’en ai vu le premier épisode ! lol

.

Atypical – Netflix

Atypical raconte le passage à l’âge adulte de Sam, un jeune autiste de 18 ans en quête d’amour et d’indépendance. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?…

 

 Voilà une série dont l’arrivée n’avait pas fait grand bruit, mais dont j’ai lu beaucoup de bien depuis sa sortie. J’ai donc jeté un oeil au premier épisode et je dois dire que j’ai vraiment adoré moi aussi !

Sam est un personnage auquel on s’attache immédiatement. Son autisme est un handicap mais en fait il est tout son charme dans cette série dont il est ponctuellement le narrateur, lorsque sa vie se superpose avec ses séances chez sa psy.

Mais là où Atypical réussit un tour de force, c’est que tous les autres personnages sont immédiatement attachants ! Sa mère possessive mais tout de même pas mal punk, son père bon bougre qui ne sait trop comment intégrer l’univers de son fils et sa frangine qu’on a immédiatement envie d’adopter ! Le collègue de travail aussi, de façon plus mineure, est un personnage qu’on aime bien même si au fond il est plus caricatural.

Sam nous renvoie finalement aux difficultés de tout un chacun pour communiquer et vivre en société, qu’on soit fan de manchots ou non. Elle est drôle et émouvante à chaque scène et l’on sait dés les premières minutes qu’il s’agit d’un coup de coeur.

Verdict => Je n’ai qu’une envie, dévorer la suite ! (et être frustrée qu’il y ait si peu d’épisodes !)

.

The Deuce – HBO

La légalisation et l’âge d’or de l’industrie pornographique à Time Square, New York, des années 70 jusqu’au milieu des années 80…

La série ne doit débuter que le 20 septembre mais comme l’épisode était déjà disponible je l’ai regardé, vous pensez bien !

Je crains souvent les pilots longs et les premières minutes étaient assez laborieuses. Le personnage de Vincent, bien qu’interprété par James Franco, met du temps à devenir vraiment intéressant et l’on insiste longuement sur son côté gentil loser. Et puis le tout est entrecoupé de scènes présentant des personnages qui au premier abord n’ont pas grand chose en commun. Ca n’est que lorsque Candy (Maggie Gyllenhaal) entre en scène que l’histoire prend tout son intérêt et finit par se recouper pour nous réunir tout de petit monde dans un univers où règne la prostitution. Il n’est pas encore question de pornographie dans ce premier épisode, mais pour du HBO dont les personnages sont des prostituées et des macs, j’ai trouvé que ça restait quand même très soft. Ou tout du moins on n’a rien de gratuit (non les fesses de James Franco ça n’est pas gratuit du tout ! lol).

Je suis vraiment curieuse de voir la suite !!!

 

Verdict => Très bonne surprise pour cette première nouveauté de la rentrée qui s’immisce dans cet article ! 😉

.

Au passage j’en profite pour vous demander si l’un de vous à regarder Ozark car comme je vous le disais j’ai très peu regarder Netflix et pas eu le temps de m’y attarder. Et comme je n’en ai absolument pas entendu parler, je me suis dit que j’allais vous poser la question ! 😉 En tous cas on se retrouve dés demain pour le TFSA loupé de vendredi dernier avec mes nouveautés Printemps / Eté préférées, mais aussi avec la première salve de réponses du 30 Day Challenge Marflix ! 😉

Et vous quelles ont été vos préférées ?

Bisous à tous et bonne journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

18 Commentaires le “Bilan des nouveautés séries – Eté 2017”

  1. 12 septembre 2017 à 9 h 54 min #

    Midnight, j’arrive toujours pas à accrocher au bout de 5 épisodes. Je trouve que c’est too much.
    Room 104, chelou c’est le mot ^^ Mais j’aime bien l’idée de ne jamais savoir à quoi m’attendre
    Il faut que je regarde The deuce !

    • tequi
      12 septembre 2017 à 10 h 19 min #

      Le dernier Room 104 était plutôt drôle… mais bon ça manque quand même d’un fil conducteur ou d’un thème… un truc qui justifie qu’on parte dans tous les sens !

  2. 5 septembre 2017 à 12 h 51 min #

    Tu est de retour !!!! Trop content !
    Je suis vraiment le seul à ne pas avoir aimé The bold type ? J’ai trouvé ça long et chiant moi ! 😦
    Pour Salvation, je crois qu’elle est devenue un fardeau pour tout le monde ^^ J’ai 4 épisodes de retard :p
    Et puis Somewhere between j’ai toujours pas testé alors que je l’attendais avec impatience 😮 Ta critique me donne envie d’essayer ❤

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 34 min #

      Ma critique te donne envie d’essayer Somewhere Between ? o_O Tu aimes les gosses insupportables ? lol

      • 5 septembre 2017 à 15 h 41 min #

        Non ^^ Mais parfois les critiques négatives attirent autant que les positives :p
        Et puis un gosse insupportable, c’est subjectif 😀

        • tequi
          5 septembre 2017 à 16 h 11 min #

          Ok alors maintenant je suis curieuse que tu le regardes pour me dire ce que tu en penses ! lol

  3. Gaelle
    5 septembre 2017 à 10 h 33 min #

    Friends from college, je suis pas arrivée à finir le premier épisode… En même temps je le regardais que pour essayer de choper un point ou deux du BingoSéries…
    Tu m’as intrigué avec Room 104 🙂

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 32 min #

      Room 104 c’est franchement bizarre… Je ne sais pas ce que les Frères Duplass fument, mais c’est de la bonne ! XD

  4. 5 septembre 2017 à 9 h 47 min #

    Excellent article et je partage ton avis sur toutes les séries que l’on a en commun, à part Defenders. Je me doutais que les retrouvailles ne se feraient pas avant quelques épisodes, c’est du Netflix. Clairement la promo a survendu et je suis content de n’avoir regardé les trailers qu’après coup !
    Je suis frustré d’être le seul à avoir fini Will pour le moment, parce que la série a fuité avec sous-titres anglais il y a plus d’un mois. Je confirme qu’il faut s’accrocher, c’est l’une des rares séries où j’ai dû mettre des ST, mais ça vaut le coup.
    J’avais mis de côté Somewhere between, tu me décourages un peu, je dois dire 😂

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 30 min #

      Je me serai doutée aussi pour Defenders s’il y avait eu le nombre d’épisodes habituels. Mais naïvement comme la saison est plus courte, je pensais que la réunion se ferait plus vite. Mais bon je suis quand même contente de les retrouver et je vais vite dévorer les 7 épisodes manquants !

      • 5 septembre 2017 à 15 h 31 min #

        Pressé de lire ton avis dessus 🙂

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 31 min #

      Et pour Will faudrait que je tente avec les ST en anglais. Tu les as chopé sur quel site ?

  5. 5 septembre 2017 à 8 h 12 min #

    Je partage ton avis pour The Bold Type, The Sinner et Atypical. J’ai vu le pilote de The Deuce, j’ai beaucoup aimé, mais c’est sans doute lié au fait que j’adore Margarita Levieva et James Franco… Non plus sérieusement, j’attends surtout la suite pour mieux juger ! Quant à Friends from College… une catastrophe… C’est dommage, avec un casting comme celui-là ! Enfin, pour Midnight Texas je n’ai vu que le pilote, ça a l’air d’être assez sympa, il faut vraiment que je continue !

  6. 4 septembre 2017 à 19 h 30 min #

    Punaise pour The Bold Type, j’avais exactement le même argument pour Jacqueline ! On nous la présente vraiment comme Le diable s’habille en Prada mais elle est bcp plus sympa que Meryl Streep haha

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 28 min #

      En fait c’est ça qui me plait avec la série. on part avec d’énormes clichés et ils arrivent à nous surprendre en les faisant évoluer différemment.

  7. 4 septembre 2017 à 19 h 15 min #

    Je n’ai vu aucune de ces nouveautés mais tu me donnes bien envie de commencer Atypical !
    Passe une bonne soirée remplie de séries ; )
    Bisous ♥

    • tequi
      5 septembre 2017 à 15 h 27 min #

      J’espère qu’Atyical te plaira aussi !
      Bises !

Rétroliens/Pings

  1. Different is the new normal – Atypical (1) | Smells like Chick Spirit - 19 octobre 2017

    […] intéressée que cela et ça n’est finalement qu’à la veille de faire paraître le Bilan des Nouveautés de l’été que je me suis décidée à regarder le premier épisode d’Atypical. Et là ça a été le […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :