Dans la tête d’un serial killer – Mindhunter (1)

Coucou à tous !

Me revoici donc avec l’un de mes derniers coups de coeur série ! 🙂 (oui en ce moment ce sont les séries joyeuses qui m’occupent ! lol)

Article garanti sans spoilers

Mindhunter – Saison 1

6nop6

A la fin des années 70, Holden Ford un jeune agent du FBI intéressé par la psychologie des criminels, va faire équipe avec l’agent formateur Tench. Ils décident alors de s’allier à une professeur d’université et partent à la rencontre des plus grands tueurs de leur époque afin de comprendre leurs états d’esprit et tenter de créer un système de profilage qui pourra aider à la fois à résoudre des meurtres, mais aussi à déceler des criminels avant qu’ils ne passent à l’acte.

.

Profilers en herbe

Il faut que je vous avoue que j’attendais avec impatience cette nouvelle série pour la simple et unique raison qu’elle me permettrait de retrouver Jonathan Groff et qui plus est dans un rôle qui ne soit pas gay friendly. Je n’ai rien contre évidemment, mais j’aime tellement cet acteur qu’après Glee, The Normal Heart et Looking, j’avais un peu peur qu’il s’enferme dans des rôles qui le définiraient uniquement par sa sexualité.

Du coup je ne savais absolument rien de Mindhunter si ce n’est que ça concernait le FBI et que c’était une série Netflix ! lol

Ma première surprise a donc été de découvrir que la série se déroulait dans les années 70. Puis que c’était David Fincher qui était aux commandes et qu’il avait notamment réalisé 4 épisodes de la saison !!!

Mais finalement lors du premier épisode je n’étais pas certaine d’accrocher. Il faut dire que ce pilot n’a pas grand chose à voir avec le reste de la saison. Il nous présente le contexte historique, mais aussi Holden Ford, le héros ambitieux mais qui n’a pas grande confiance en lui, qui est pas mal coincé et qui n’est pas très attachant. Mais ce sont les rencontres qu’il va faire lors de cet épisode qui vont le définir et lancer l’histoire. D’abord sa petite amie, une étudiante en sociologie, bien plus libérée que toutes les femmes qu’Holden a pu rencontrer jusque là et qui le pousse à se poser beaucoup de questions. Puis l’agent Tench.

Tench est vraiment un personnage que j’ai adoré. Parce qu’il est là pour incarner la maturité du duo mais finalement il est totalement différent et bien plus ouvert que les personnages de flics vieux briscards auxquels on est habitués. Je ne connaissais pas Holt McCallany mais j’ai vraiment eu un coup de coeur pour son personnage.

Et c’est véritablement, lors du second épisode, lorsque Holden va rencontrer Edmund Kemper, serial killer ayant réellement existé (tous comme ceux qui sont cités dans la série il me semble), que tout cela devient captivant et addictif. Le jeu de tous les acteurs qui interprètent les tueurs (même si c’est le cas de tous les personnages) est vraiment exceptionnel.

Certains pourront trouver le rythme un peu lent, mais moi j’ai beaucoup aimé ce mélange d’entretiens avec les tueurs, de réflexion sur ce que cela peut révéler, mais aussi d’enquêtes fils rouges qui permettent aux agents de mettre en pratique leur nouveau savoir.

Et puis si la dimension profilage est vraiment intéressante, j’ai aussi aimé qu’ils ajoutent à cela une bonne dose de féminisme. Les personnages féminins ne sont pas légion dans la série, on n’en compte que deux, mais ce sont des personnages forts. Debbie (Hannah Gross) est la petite amie de Holden, celle qui va l’encourager à s’émanciper mais qui finalement ne reçoit pas vraiment grand chose en retour. Et Wendy Carr (Anna Torv), l’universitaire qui rejoint le duo de flics pour les aider dans leurs analyses et qui va les pousser à professionnaliser leur travail.

Si à travers les meurtres sordides qu’on nous expose, les femmes sont toujours des victimes sans défenses et les mères des déclencheurs, le fait que les personnages féminins de la série soient fortes et indépendantes permet vraiment de contrebalancer le tout. J’espère d’ailleurs qu’elles seront encore plus mise en valeur.

Parce que si rien n’est dit pour le moment, je ne peux pas imaginer que la série n’obtienne pas une seconde saison !

A la base ça n’est pas vraiment ma came, mais franchement cette série là a été un coup de coeur. J’ai tenté les premiers épisodes par curiosité, mais j’ai vraiment dévoré l’intégralité, comme hypnotisée. Le sujet est passionnant et particulièrement bien réalisé (en même temps…). Sans parler d’une BO que j’ai adoré ! Et jusqu’au générique que je n’ai même jamais zappé et qui regorge de secrets… 🙂

Je sais bien que les sériephiles ne manquent pas de matière à regarder en ce moment, mais je vous recommande vraiment de garder une petite place pour ces 10 épisodes d’une heure. Vous ne les verrez pas passer, c’est promis !

Bonne fin de journée à tous !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:, , , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

31 Commentaires le “Dans la tête d’un serial killer – Mindhunter (1)”

  1. 4 mars 2018 à 10 h 05 min #

    J’ai fini la saison 1 hier, et j’ai hâte de voir la suite. Les personnages sont bien travaillés et c’est très bien filmé. Mon seul problème est la graphie du nom des villes qui m’aveugle à chaque fois. Je regarde la série le soir dans le noir.

    • tequi
      5 mars 2018 à 13 h 20 min #

      Tu regardes sur quoi ? Parce que je sais que lorsque je suis dans le noir, je règle toujours la luminosité pour ne pas être trop aveuglée ! 😉

      • 5 mars 2018 à 16 h 00 min #

        On a une télé 4K mais d’habitude je n’ai pas de problème. Passe une belle journée

  2. SB
    17 décembre 2017 à 23 h 58 min #

    La scène de l’hôpital dans le dernier épisode est explosif . Magnifique

  3. 9 novembre 2017 à 19 h 12 min #

    Je suis au beau milieu de la saison et j’accroche complètement depuis l’épisode 2 (le 1 m’a paru plus laborieux). Bref, je te rejoins complètement !

    • tequi
      10 novembre 2017 à 9 h 59 min #

      Enjoy la fin est vraiment bonne !

  4. 9 novembre 2017 à 17 h 35 min #

    J’ai beaucoup aimé la série également, mais j’avoue qu’elle met du temps à trouver son rythme. Certes, elle est pas basée sur l’action (et heureusement, parce que les traitements à « Esprits Criminels », on a assez soupé sur TF1) mais j’ai l’impression que c’est un mal propre aux séries Netflix… Les premiers épisodes sont toujours un peu « à côté » des autres sans qu’on arrive vraiment à déterminer pourquoi (les exemples les plus flagrants restent pour moi Jessica Jones et Sense8).
    Beaucoup moins accroché que toi au personnage de Debbie, la petite amie d’Holden. Plus les épisodes passaient, plus elle m’exaspérait, a contrario de Wendy Carr, que je trouve vraiment intéressante. Peut être parce qu’elle est davantage liée au sujet central de la série et que Debbie se retrouve cantonnée au statut de « petite amie » (on ne la voit que dans ces conditions là, ça gâche un peu l’aura du personnage alors même que ses échanges avec Holden sont riches et denses).

    Concernant Kemper, je ne sais pas si tu as poussé la curiosité jusqu’à Youtube, mais des extraits d’entretiens qu’il a réalisés avec Stéphane Bourgoin (spécialiste ès serial killer en France, si on résume) y sont disponibles. Ca donne une autre dimension à l’interprétation de Cameron Britton (je le trouvais déjà brillant à la base, mais quand on le compare au vrai, c’est un « brillant » teinté de malaise qui s’installe, quand on voit la justesse de son jeu).

    • tequi
      10 novembre 2017 à 9 h 58 min #

      NOn j’ai pas vu les vidéos, mais rien que les photos, la ressemblance est assez dingue ! Par contre ça m’a fait rire parce que j’ai lu une interview de Bourgoin au sujet de la série et en gros il disait que c’était pas génial pour conclure par le fait qu’il prépare lui aussi une série télé sur le même sujet… ^^

      Concernant Debbie, le personnage n’est pas sympathique et elle n’est là que pour être le déclencheur et la motivation de Holden. Mais ce que je voulais dire c’est que malgré tout ça reste un personnage féminin fort, qui ouvre les yeux au jeune homme qui croit que toutes les femmes sont comme sa maman ou comme les victimes qu’il croise dans son boulot.

      Et pour le rythme je suis mille fois d’accord avec toi et j’en ai déjà souvent parler. Je pense que ça vient du fait que sur Netflix ils n’ont pas l’urgence de faire un premier épisode qui doit donner envie aux spectateurs de revenir la semaine suivante. Tu remarqueras qu’on est plus aptes à pousser sur les épisodes suivants quand on n’est pas trop emballés mais bon regarde en binge watching. Quand on a vu un pilot qui ne nous plait pas et qu’il faut attendre la semaine prochaine pour tenter le suivant, la motivation n’est bien souvent plus là.
      Quand je pense que j’ai détesté le premier épisode de Sense8… 😛

  5. 9 novembre 2017 à 16 h 17 min #

    Décidément, il faut que je m’y mette !

  6. 9 novembre 2017 à 16 h 04 min #

    J’avais envie de la commencer en ayant vu quelques articles ! J’ai trouvé le 1er épisode un peu poussif mais j’en suis au second et l’envie de continuer est bien là 🙂
    To be continued !

  7. Cléo
    9 novembre 2017 à 7 h 56 min #

    Pour ma part, je m’attendais à un schéma un épisode/un serial killer. Du coup j’étais un peu frustrée qu’on en voit pas plus. Mais j’ai quand même accroché à fond ! Vivement la prochaine saison. Pour info, les personnages des deux agents du FBI sont basés sur des personnes réelles, mais leurs noms ont été modifiés. Pour les serial killer, ils ont effectivement tous existé (ou existent) et les crimes décrits ont véritablement été commis.

    • tequi
      9 novembre 2017 à 10 h 01 min #

      Oui pour les agents je me suis doutée que c’était basé sur les véritables balbutiements du profilage au sein du FBI. Ca aurait été bizarre de mélanger de vrais tueurs et des personnages totalement fictifs. Et puis j’adore comment ils mettent en place des terminologie qui nous paraissent « normales » aujourd’hui !

  8. 8 novembre 2017 à 21 h 11 min #

    Je confirme, j’ai complètement accroché ! En même temps, je suis assez curieuse de tout ce qui touche au profilage et aux serial killers, donc il y avait de forte chance que ça me plaise 😊

    • tequi
      9 novembre 2017 à 9 h 59 min #

      Moi je suis plus néophyte en la matière et j’ai trouvé ça passionnant quand même !

  9. 8 novembre 2017 à 18 h 23 min #

    J’ai adoré cette série également, j’ai accroché direct grâce à la bande son et au jeu des deux acteurs principaux. Jonathan Groff qui passe de Glee à Mindhunter c’est un vrai challenge et il est juste hallucinant et excellent dans le rôle !

    • tequi
      9 novembre 2017 à 9 h 59 min #

      Si tu n’as pas vu Looking je te la conseille fortement, c’est l’une de mes séries préférées !

  10. 8 novembre 2017 à 16 h 45 min #

    J’ai mis un peu plus longtemps que toi à complètement rentrer dedans, il m’a fallu 4 épisodes, mais je suis d’accord, très bonne série !

    • tequi
      8 novembre 2017 à 19 h 03 min #

      Ah non moi dés la rencontre avec Kemper j’étais captivée !!! Alors que pour le premier j’étais plus dubitative et je trouvais que le perso était quand même trop fade !

Rétroliens/Pings

  1. | TFSA – Saisons 2020 non diffusées qui m’ont le plus manquéSmells like Chick Spirit - 20 novembre 2020

    […] 6 – Mindhunter (Netflix) […]

  2. Seasons Finales (80) | Smells like Chick Spirit - 2 octobre 2019

    […] Mon article sur la saison 1 […]

  3. Series Hebdo (100) | Smells like Chick Spirit - 23 septembre 2019

    […] noter que j’ai voulu enchaîner la saison 2 de Mindhunter avec la mini série Netflix Unbelievable… rarement un épisode m’a autant mis mal à […]

  4. Renouvellements & Annulations – Eté 2019 | Smells like Chick Spirit - 18 septembre 2019

    […] Mindhunter (Netflix)Je viens juste d’attaquer la seconde saison donc on ne va pas avoir la réponse tout de suite je pense… […]

  5. Top 95 Séries 2017/2018 – Places 25 à 1 | Smells like Chick Spirit - 31 octobre 2018

    […] – Mindhunter – Saison […]

  6. TFSA – Bouh ! | Smells like Chick Spirit - 26 octobre 2018

    […] 9 – Kemper (Mindhunter) […]

  7. Renouvellements et Annulations – Automne Hiver 2017 / 2018 | Smells like Chick Spirit - 2 juin 2018

    […] Mindhunter (Netflix) […]

  8. Top Five Séries Addict – Mes nouveautés Automne 2017 / Hiver 2018 préférées | Smells like Chick Spirit - 3 mai 2018

    […] – Mindhunter – […]

  9. Top Five Séries Addict – Duos de choc | Smells like Chick Spirit - 26 mars 2018

    […] 15 – Ford & Tench (Mindhunter) […]

  10. Top Five Séries Addict – Best of 2017 | Smells like Chick Spirit - 29 décembre 2017

    […] – Mindhunter – […]

  11. 30 jours Challenge Séries 2017 – Jours 1 à 5 | Smells like Chick Spirit - 5 décembre 2017

    […] transcendantes en format hebdomadaire. Sur Netflix en revanche, j’ai beaucoup accroché à Mindhunter et Godless (celle là je vous parle asap). Et sinon, si on remonte un peu plus, il y a évidemment […]

  12. Series Hebdo (74) | Smells like Chick Spirit - 4 décembre 2017

    […] dans la même lignée, Netflix nous confirme aussi que Mindhunter obtient une nouvelle saison ! […]

  13. Bilan des nouveautés séries – Rentrée 2017 | Smells like Chick Spirit - 9 novembre 2017

    […] => Gros coup de coeur mais je vous invite à lire mon article pour en savoir plus ! […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :