And the category is… – Pose

Coucou à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week end ! On va donc essayer de commencer la semaine du bon pied et de tenir un aussi bon rythme que la précédente ! Et quoi de mieux pour un lundi que d’attaquer avec l’un de mes plus gros coups de cœur séries depuis bien longtemps !

Article garanti sans spoilers

Pose – Saison 1

6nop6

Nous sommes plongé à la fin des années 80, à New York, au cœur de la fascinante communauté des « bals ». Univers où évolue une frange de la communauté LGBT à une période charnière où se croisent l’arrivée dévastatrice du SIDA et la montée en puissance de l’uniformisation du capitalisme.

 

.

Au Bonheur des Dames

On ne savait pas trop dans quoi on mettait les pieds lorsque Pose a démarré. D’autant que personnellement je ne connaissais pas du tout l’univers des « bals » et j’ai découvert avec fascination cette compétition acharnée pleine de glamour et de coups bas, où les maisons s’affrontent et où les mères sont prêtes à tout pour faire briller leurs enfants. Le tout est tellement bien mis en avant par une bande originale disco qui ne peut que séduire, qu’on a tout de suite les étoiles dans les yeux.

Et si on aurait presque pu se contenter des bals, de leurs excentricités et de la musique, c’est bien évidemment tout le drame qui entoure les personnages qui m’a émue et séduite.

Parce que la véritable histoire de Pose, c’est celle de Blanca. Transgenre introvertie qui lorsqu’elle découvre sa séropositivité, décide de monter sa propre « maison » et de devenir la mère de ses enfants perdus. Elle s’attire alors les foudres d’Elektra, la diva qui règne sur les bals, et recueille auprès d’elle Angel qui rêve d’amour, Damon un danseur prometteur mis à la porte par son père à cause de son homosexualité et Ricky un petit gars de la rue qui traficote pour survivre.

Cela m’agace profondément que l’on ait parlé de Pose uniquement comme « la série qui réunit le plus grand casting de transgenres ». Sérieusement, les gens qui regardent cette série, c’est ce qui les marquent ? Parce que si l’identité, le genre et la sexualité sont au cœur de la série, ils sont portés par tellement d’émotions qu’on devrait plutôt parler de cela ! De la même façon qu’on parle beaucoup de la présence d’Evan Peters. Certes c’est un acteur fétiche de Ryan Murphy et je suis contente de le retrouver dans un rôle où il n’est pas un serial killer, mais il faut quand même admettre qu’il est très secondaire. Sans parler de James Van Der Beek, qui apparaît brièvement dans quelques épisodes, mais quand même pas suffisamment pour être mis à ce point en avant, comme s’ils avaient besoin de ces visages auxquels se raccrocher alors qu’il y a tant de personnages bien plus émouvants !

Si j’ai vraiment été touchée par les storylines sur les ravages du SIDA, sur la chirurgie de réattribution sexuelle, sur le fait que les homosexuels méprisent les transgenres, sur la prostitution… c’est vraiment l’Amour qui m’a le plus marquée dans cette série. Que ce soit tout cet amour que Blanca a à donner en tant que mère, l’amour que recherche si aveuglément Angel, les histoires d’amour à durée déterminée qu’ils doivent tous vivre à cause du danger de la séropositivité qui plane au-dessus de leurs têtes, les belles histoires d’amour qui naissent sous nos yeux… Rares sont les épisodes, parmi les 8 de cette première saison, qui ne m’ont pas fait rire et pleurer.

Je suis une grande fan de tout ce que fait Ryan Murphy, mais il faut quand même admettre que c’est souvent dans l’extravagance, dans l’esthétique visuelle choc, le gore, l’outrancier… Le garçon fait des séries originales dans des genres tellement différents, mais il nous a rarement habitué à la nuance.  Et c’est un tour de force que d’arriver à faire quelque chose d’aussi subtil dans l’univers extravagant de ces bals !

Il faut dire que la grande force de Pose, ce sont des acteurs juste parfaits. Je suis tout particulièrement épatée par le duo MJ Rodriguez / Billy Porter. Il faut dire que le personnage de Pray Tell, le Monsieur Loyal des bals, incarne à lui seul la dualité des paillettes et de la misère humaine que sont ces bals.

Heureusement que la série a été renouvelée car elle a encore tellement à nous raconter ! Pour moi c’est vraiment la pépite de 2018 et il ne faut passer à côté sous aucun prétexte !

Je vous bisouille et vous dis à demain ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tags:, , , , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

16 Commentaires le “And the category is… – Pose”

  1. 15 septembre 2018 à 11 h 55 min #

    Elle me rend très curieuse celle-là !

    • tequi
      15 septembre 2018 à 12 h 27 min #

      Si tu dois en mettre une en priorité c’est bien elle !

  2. 15 septembre 2018 à 11 h 14 min #

    J’ai vraiment très hâte de la regarder !

  3. 14 septembre 2018 à 13 h 44 min #

    Eh bien j’avoue sans honte que malgré tes nombreux cris d’amour sur Twitter pour cette série, elle ne m’aura vraiment tentée qu’en lisant cet article!

    Finalement la présentation que tu en fais me rappelle presque l’apologie, il fut un temps, que tu avais rédigée sur une certaine…Sense8. Du coup, promis, quand j’arrive à la trouver cette Pose, je me la regarde!

    Et même s’il ne sera pas mon appât principal, je serai contente d’y retrouver Quicksilver. XD

    • tequi
      14 septembre 2018 à 15 h 43 min #

      Non il ne sera pas ton appât principal c’est sûr ! lol
      Mais c’est drôle que tu trouves des ressemblances dans ma façon de faire l’apologie de ces deux séries parce que chacun à sa manière elles contribuent à apporter un regard différent et plus intelligent sur la communauté LGBT !

  4. 11 septembre 2018 à 18 h 01 min #

    Quel bel article sur cette magnifique série ! Et je suis d’accord avec tout ce que tu dis ! Elle m’a aussi permis de connaître cet univers dont j’ignorais tout (et le trailer qui misait un peu trop sur les bals ne m’avait pas donné très envie) mais ce n’est pas ce qui m’a fait rester. Ce sont bien sûr les histoires et les personnages que j’ai adorés, surtout Blanca, Pray Tell, Damon, Angel et même Elektra. Vivement la saison 2 !

    • tequi
      12 septembre 2018 à 9 h 00 min #

      ❤ moi ce qui me subjugue c'est vraiment l'intelligence d'écriture des personnages qui ne tombent jamais dans la caricature.

  5. 11 septembre 2018 à 17 h 36 min #

    ahhhh! moi aussi, c’est sur ma liste!!! trop de choses à voir! J’ai fini Impulse, si tu la regardes, donne-moi ton avis! 😉

    • tequi
      12 septembre 2018 à 8 h 58 min #

      Je n’en ai même jamais entendu parler ? C’est bien ?

      • 12 septembre 2018 à 19 h 03 min #

        Elle est vraiment passé inaperçue! C’est une sorte de série basée sur le film « Jumper » (fais péter la téléportation cocotte!), mais cette proposition est bien plus noire et finalement pas trop ado! On dirait un peu 13 reasons why ans lequel tu aurais greffé de la sf… ET…. du coup je me suis lancée dans « Pose », et ma tête est maintenant bloquée sur « Vogue » de Madonna et sur le souvenir du beau petit cul de Leeroy Johnson de la série fame des années 70! Merci pour la piqure de rappel!

        • tequi
          13 septembre 2018 à 9 h 03 min #

          Ha ha ha contente de t’avoir permis des souvenirs agréables ! Mais j’espère quand même que la série te plait en tant que telle ! 😛

          • 13 septembre 2018 à 11 h 38 min #

            Oui… j’en ferai un article aussi, ‘est très réjouissant!

  6. Natas
    11 septembre 2018 à 5 h 00 min #

    oh la la, elle est sur ma wish list mais je l’avais oublié ! (la dites liste étant trop longue !)

    • tequi
      12 septembre 2018 à 8 h 55 min #

      Il faut impérativement la faire remonter en bonne place ! 🙂

  7. 10 septembre 2018 à 11 h 08 min #

    Pour moi, la meilleure saison de 2018 ! C’est passé beaucoup trop vite, et j’attends la saison 2 avec impatience ❤ !
    De mon côté, même si je limite pas la série aux seuls acteurs transgenres, je suis contente qu'ils/elles ait la part belle dans cette série. Trop souvent, que ce soit dans les films ou les séries, les réalisateurs ne s'embêtent pas et prennent les acteurs qu'ils veulent, sans tenir compte de leur sexualité ou genre. Mais là, ça donne vraiment une dimension en plus sachant que ces actrices sont transgenres également. Ca donne encore plus de réalité et de puissance je trouve 🙂

Rétroliens/Pings

  1. Renouvellements & Annulations – Eté 2018 | Smells like Chick Spirit - 19 septembre 2018

    […] Pose (FX) […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :