Depuis l’au-delà – Bernard Werber

Bonjour à tous ! 😀 Mais que ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé lecture ici. Je sais que ce sont les articles qui intéressent le moins sur le blog, mais tant pis ! 😛 Comme toujours j’ai profité de mes vacances pour lire bien plus que ce que je fais tout au long de l’année, mais avant de vous parler de mes lectures estivales, il me semblait impératif de parler de ce livre lu en début d’année et dont je n’avais toujours pas parlé ici !

Depuis l’au-delà – Bernard Werber

.

6nop6

Gabriel Wells est romancier à succès et s’apprête à vivre la plus unique des aventures. Alors qu’il est sur le point de boucler son nouveau roman, il se réveille un matin et découvre qu’il est mort. Si l’enquête conclue rapidement à un accident cardiaque, Gabriel lui est persuadé qu’il a été assassiné. Il n’est plus qu’un fantôme, mais avec l’aide de la médium Lucy Filipini, il va remonter le fil de ses dernières heures afin de découvrir qui a pu lui en vouloir suffisamment pour lui ôter la vie.

.

Esprit es-tu là ?

Bernard Werber est l’un de mes romanciers préférés depuis de nombreuses années maintenant, mais c’est vrai que je n’ai jamais complètement retrouvé le plaisir éprouvé avec la pentalogie du Ciel dans ses romans qui ont suivi.

En évoquant la Mort, on retrouve ici d’une certaine manière ce qui a fait la force de cette Pentalogie, largement épaulé par le retour de L’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu ! ❤ Si l’on rajoute à cela l’univers de l’édition que Werber connait forcément bien, on sent qu’il est dans son élément et l’on ne peut que prendre plaisir à suivre les aventures de Gabriel et Lucy !

D’ailleurs, articles de l’ESRA mis à part, je me demande si ça n’est pas justement la partie concernant le processus d’écriture, les relations avec les maisons d’édition et avec les critiques, qui m’a le plus intéressée. D’ailleurs, si j’avais déjà pu constater que Werber n’était pas très à l’aise dans le jeu de la promo (mais c’est bizarrement souvent le cas des romanciers que j’aime), j’ignorais ce qui s’était passé avec Yann Moix il y a bien des années. C’était en découvrant le personnage de critique, Moisi, que j’ai fait mes recherches. Et l’on sent bien dans l’écriture que le romancier a beaucoup souffert d’être jugé et classer dans une sous catégorie de littérature. Hasard des choses, la critique du critique qui démonte un écrivain au gré de ses humeurs comme un enfant capricieux, est un thème récurrent dans les romans que j’ai lu dernièrement puisqu’on le retrouve aussi chez Joel Dicker et Guillaume Musso. Il faut croire que même lorsqu’on est en tête des listes de vente, une mauvaise critique est tout aussi douloureuse.

Non moi je dois dire que si j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et à retrouver ce que j’aime chez mon auteur fétiche (une lecture distrayante ET instructive dans un univers fantastique), je suis restée un peu sur ma faim quant à la fin… lol Ca n’est pas mauvais, mais je ne m’attendais pas à cela et ça n’était pas le genre de surprise qui laisse sur le cul. Plutôt le genre de celles qui laissent perplexes…

Mais franchement ça n’a pas gâché mon plaisir de cette lecture et je ne peux que recommander ce roman à tous ceux qui aiment Bernard Werber ! D’ailleurs il ne devrait plus tarder à sortir en poche puisque le prochain roman de Werber – La Boite de Pandore – est prévu pour la fin du mois. Et cette promesse d’un roman sur l’exploration des vies antérieures, me réjouit d’avance ! 😀

Mes autres articles sur les romans de Bernard Werber :

Troisième Humanité

Troisième Humanité – Les Micro Humains

Troisième Humanité – La Voix de la Terre

Le Sixième Sommeil

Demain les Chats

Bonne journée et à demain ! 🙂

.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:, , ,

Catégories : Lecture

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

un commentaire le “Depuis l’au-delà – Bernard Werber”

  1. 11 septembre 2018 à 21 h 54 min #

    J’ai été tellement déçu de mon côté… pourtant j’aime Werber de tout mon coeur… il est de ces auteurs qui m’ont amené à la lecture… mais il y a tellement d’incohérences (des fantômes que l’héroïne voit alors que c’est impossible, d’autres qui s’entassent comme des andouilles dans les catacombes alors qu’ils pourraient aller n’importe où), tellement de raccourcis faciles (surtout dans la fin de l’enquête)… j’ai hâte de lire le suivant pour me rassurer.

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :