La série écarlate – The Handmaid’s Tale

Coucou à tous ! Me voilà aujourd’hui pour commencer la semaine dans la joie et la bonne humeur… avec The Handmaid’s Tale, une série à côté de laquelle j’étais totalement passée l’année dernière et dont j’ai rattrapé la saison 1 cet hiver dans le cadre du Challenge Séries 2018 et la saison 2 pendant mes vacances d’été. Même si mon avis ne risque pas d’être révolutionnaire – des millers de gens en ont parlé avant moi – j’avais quand même envie de revenir sur cette série coup de poing.

The Handmaid’s Tale – Saisons 1 & 2

Dans un futur présent dystopique, on découvre Gilead, société totalitaire et patriarcale qui a remplacé les Etats-Unis. Dans un monde où la Terre est appauvrie et où les femmes ont de plus en plus de mal à avoir des enfants, l’ordre est chamboulé et les citoyens américains classés en castes en fonction de leur utilité. On découvre tout cela à travers le destin tragique de June, séparée de sa fille et de son mari pour devenir servante, un nouveau statut très réglementé et dont le seul but est de donner un enfant au couple auquel elle a été attribuée.

Série féministe s’il en est…

Nul besoin de crier au génie et de vous invectiver à regarder cette série, elle a suffisamment été encensée depuis plus d’un an. Je ne sais d’ailleurs même pas pourquoi je ne l’ai pas regardée au moment de la diffusion de la saison 1… Sans doute parce que c’était à un moment où je n’avais pas envie de quelque chose de trop sombre et une chose en entraînant une autre je me suis perdue dans mes visionnages. 

En tous cas je ne peux que me joindre aux hordes d’encenseurs de la série. Evidemment, le roman de Margaret Atwood est un excellent matériau de base et toute cette histoire est tellement ancrée dans une réalité qui n’est pas si loin de la notre, que cela fait froid dans le dos. Au fil des flashbacks, on découvre comment ils ont basculé dans une société totalitaire et l’on se dit que ce ne serait pas si utopique que ça puisse nous arriver. Et c’est terrifiant. 

Si le fond était déjà acquis de par le roman de Margaret Atwood, c’est bien sûr « l’emballage » qui en fait toute la force. Et tout d’abord les performances des acteurs. Elizabeth Moss, Yvonne Strahovski et Joseph Fiennes sont vraiment exceptionnels. Et quel claque de retrouver Alexis Bledel ici ! C’est d’ailleurs une drôle de coïncidence que d’avoir enchaîné sans le savoir Gilmore Girls et The Handmaid’s Tale et la retrouver dans des rôles si différents alors qu’elle n’a pas fait grand chose durant les 10 ans qui séparent les deux séries ! 

Et puis il y a l’esthétique de la réalisation et la bande originale. Il pourrait ne pas y avoir de dialogues que ce serait suffisant. Je ne suis pas encore remise tout à fait de la scène d’introduction du 2×01 qui me met des frissons rien que d’y penser… 

Tout cela cumulé donne une série coup de poing qui mérite véritablement le buzz qu’elle suscite. 

En plus j’ai été surprise par le ton. Je ne sais pas pourquoi mais je m’attendais à quelque chose de plus « vieillot »… moins moderne en tous cas. En phase avec ce rétropédalage moyenâgeux que propose Gilead. Je suis totalement fan de la voix off de June/Offred, de son ton impertinent, de cette lave sous une surface qui semblerait soumise.

The Handmaid’s Tale est le genre de série assez ambivalente au niveau des sentiments qu’elle suscite. On prend du plaisir à la regarder parce que c’est une excellente série, mais le sujet est tellement difficile qu’elle est bouleversante et reste en vous durablement. 

Je suis en tous cas bien contente qu’elle ait été renouvelée pour une 3ème saison puisqu’il semblerait qu’à la base elle était destinée à n’être qu’une mini-série. Les scénaristes ont néanmoins su s’émanciper du roman pour la seconde saison (d’ailleurs si le roman se termine comme la saison 1 ça doit être juste horrible pour le lecteur d’en rester là) et c’est très intéressant qu’on puisse continuer à approfondir cela.

Je voudrai également dire quelques mots sur la saison 2, contenant des spoilers donc, et vous encourage par conséquent si vous n’avez pas vu la série, à vous arrêter là dans mon article ! 🙂

Cette saison 2 a donc été pour moi très réussie même si j’ai lu pas mal de critiques. Certes on aurait aimé en voir plus concernant la rébellion qui explose littéralement dans le 2×06 mais ne se montre véritablement que dans le final entre le réseau d’exfiltration des Martha et cette étrange implication du Commandant Joseph Lawrence. D’ailleurs le personnage semble tellement intéressant qu’il justifie à lui seul le renouvellement de la série ! Il y a intérêt qu’on le revoit !

Alors bien sûr c’est frustrant de voir notre héroïne osciller sans cesse entre June et Offred. De se dire qu’elle peut s’en sortir et de la voir échouer. De la voir être incapable de jouer le jeu pour se protéger et ensuite de baisser les bras et se laisser submerger. Mais en même temps je trouve justement que cette bataille rend tout cela encore plus réaliste, car qui pourrait se sortir d’une telle situation facilement ? 

Il est certain que sa réaction à la fin lorsqu’elle rebrousse chemin est terriblement frustrante. Mais pourrait elle réellement abandonner sa première fille ? Ou même Nick (oui parce que je suis une très grande fan du personnage de Nick) ? Et puis pour que la série ait encore du sens il nous faut un personnage principal dans la gueule du loup, soyons réaliste !

En tous cas l’un des personnages qui m’aura marquée le plus c’est quand même bien Serena. Ce personnage qu’on ne sait jamais comment prendre est l’un des plus intéressants de la série. On la haï profondément et pourtant on arrive à l’aimer par moments. On voudrait se dire qu’elle subit elle aussi l’autoritarisme de Gilead et son incapacité à avoir des enfants. Et pourtant c’est bien elle – et non Fred – qui est à l’origine de Gilead. 

J’ai vraiment hâte de savoir comment tout cela va évoluer. Elle a fait le pas de laisser partir June avec l’enfant, marquant un grand changement dans le personnage, je suis donc curieuse de savoir ce que va donner leurs « retrouvailles ». J’aimerai tellement que comme Lawrence, elle réalise ses erreurs et puisse aider la Résistance ! 

Tante Lydia est d’ailleurs aussi un personnage passionnant car je la déteste pour tout ce qu’elle fait subir aux servantes, mais néanmoins on sent bien qu’à sa façon elle les aime et fait de son mieux pour les protéger. C’est en tous cas un personnage que j’espère voir approfondi et dont je serai curieuse de découvrir le passé.

Vivement la saison 3 ! 
challenge-series
Bonne semaine ! 
Publicités

Tags:, , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

14 Commentaires le “La série écarlate – The Handmaid’s Tale”

  1. 18 septembre 2018 à 12 h 33 min #

    Oh oui vivement la 3 ! Et je pense que tu as tout dit sur chacun des personnages, autant Nick que Serena ou Tante Lydia.
    Cette série est vraiment dingue.

  2. 17 septembre 2018 à 20 h 15 min #

    Bon, je n’ai pas lu tout ton article pour éviter en partie les spoilers. parce que je ne l’ai pas encore vue non plus. Je veux lire le bouquin d’abord mais c’est une lecture qui ne m’attire pas en ce moment, j’ai besoin de choses plus « light » tant en lecture qu’en séries.

    • tequi
      18 septembre 2018 à 8 h 47 min #

      Je te comprends tout à fait ! J’ai regardé la saison 2 pendant mes vacances d’été alors que j’étais au bord de la mer dans le Sud du Maroc et franchement je me suis dit à plusieurs reprises qu’heureusement qu’il faisait un grand soleil et que j’étais bien dans ma peau parce que sinon ça aurait été la déprime assurée ! Mais ça n’en reste pas moins une série magnifique qu’il faut impérativement voir!

  3. 17 septembre 2018 à 18 h 45 min #

    Je suis ravie que tu aies aimé la série et tu en parles très bien. C’est marrant, l’an dernier, j’ai regardé la saison 1 en même temps que je rattrapais Gilmore Girls et c’était bizarre de voir Alexis Bledel dans les deux rôles. Je suis fan de Nick aussi et je me dis tout le temps « arrête de shipper Nick et June, elle a un mari qui l’attend » ! Et Serena est vraiment LE personnage emblématique de la saison 2. Hâte de voir comment elle va encore évoluer. Et de voir la saison 3 surtout !
    Pour le bouquin, il se terminait aussi comme la fin de la saison 1 mais il y avait une conclusion ensuite qui se passait une centaine d’années après, où une conférence donnait un peu d’infos sur ce qu’il était arrivé à Offred (on n’apprend jamais son prénom dans le livre).

    • tequi
      18 septembre 2018 à 8 h 44 min #

      IL faudrait peut être que je le lise… mais je suis contente qu’on apprenne son prénom justement parce que je trouve vraiment intéressant la symbolique des prénoms. La scène dans la S2 où elles se présentent les unes aux autres, c’est vraiment très puissant !!
      Contente de ne pas être la seule à shipper fortement Nick et June ! La parenthèse où ils prennent le temps de cajoler leur bébé, mais j’étais en transe ! lol Et paradoxalement j’ai trouvé que dans la S2 on nous montrait un mari plus détaché… c’était bizarre…
      En tous cas cette série est une belle claque et je ne comprends pas trop qu’elle n’ait rien rafler aux Emmys !

      • 18 septembre 2018 à 10 h 35 min #

        Oui il y a eu de très belles scènes entre Nick et June tout au long de cette saison. En revanche, je n’ai pas trouvé Luke plus détaché, notamment lors de la visite des Waterford. C’est pour cela que ça me fait de la peine pour lui. Il se bat pour récupérer sa femme et elle elle se réconforte avec un autre !

        • tequi
          18 septembre 2018 à 12 h 05 min #

          C’est peut être moi qui interprète des choses pour justifier que je shipe Nick ! C’est toujours difficile quand le « trompé » n’est pas un salaud ! 😉

  4. 17 septembre 2018 à 16 h 13 min #

    Je suis d’accord avec toi sur toute la ligne!
    Quel talent ont les acteurs/actrices! Et la photographie+ bande son est à couper le souffle, moi aussi j’ai été bouleversée de cette scène dans le 2×01
    Ça m’avait aussi particulièrement marqué de voir à quel point cette société était proche de la notre, pourquoi est-ce qu’on s’est attendues à un truc moyenâgeux? C’est dingue!
    Après chaque épisode j’étais glacée (et je dormais assez mal d’ailleurs) mais j’avais un énorme besoin de voir la suite. Je ne l’ai pas trouvé ratée comme saison même si effectivement certains choix sont discutables.
    (Sinon police au top pour ton article :D)

    • tequi
      17 septembre 2018 à 16 h 52 min #

      Ha ha merci alors je vais rester sur cette taille là !
      Et sinon je suis contente que tu ais la même façon de voir les choses que moi sur cette série ! ❤

  5. 17 septembre 2018 à 15 h 56 min #

    Cette série est absolument géniale. Elle donne des frissons et te fait vraiment relativiser sur la place de la femme dans la société actuelle (en tous cas dans les pays du nord pour ce que j’en sais). Je trouve que June, dans sa position instable, est tantot une battante, tantôt une perdante. Mais qu’elle baisse les bras ou qu’elle se redresse la série nous fait nous mettre derrière elle pour la soutenir ! Ta critique était très bien écrite en tout cas !

    • tequi
      17 septembre 2018 à 15 h 58 min #

      Merci beaucoup ! Je suis contente que tu te retrouves dans ma critique. ❤

Rétroliens/Pings

  1. Challenge Séries Télé 2018 | Smells like Chick Spirit - 24 septembre 2018

    […] Vu ! Retrouvez mon article ICI […]

  2. Top Five Séries Addict – Claques esthétiques | Smells like Chick Spirit - 21 septembre 2018

    […] – The Handmaid’s Tale […]

  3. Renouvellements & Annulations – Eté 2018 | Smells like Chick Spirit - 19 septembre 2018

    […] The Handmaid’s Tale (Hulu) […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :