La jeune fille et la nuit – Guillaume Musso

Coucou à tous ! Me voici donc avec un Mardi Lecture comme on en avait pas eu depuis des mois ! Ca n’est absolument pas la faute au roman, mais vraiment moi qui ai eu un passage à vide cet automne. Et comme j’ai eu pas mal de livres à Noël, je me suis reboostée !

Thomas est un romancier à succès installé à Manhattan. A l’occasion d’une cérémonie mondaine à son ancien pensionnat d’Antibes, il retrouve ses anciens amis, ses parents, mais surtout ce mal être duquel il avait cherché à s’éloigner. Vingt-cinq ans plus tôt, il a commis un terrible crime qui le hante et qui pourrait bien venir lui exploser à la figure.

Cela faisait une éternité que je n’avais pas lu un roman de Guillaume Musso. Bon une éternité… ça faisait plus de deux ans ! 😛 Mais il faut dire que j’avais commencé à me lasser un peu de ces romans qui certes sont hyper agréables à lire mais dont on a l’impression de ne rien se souvenir un mois après. Et dont tous les héros se ressemblent, prolongement de l’auteur lui-même.

La jeune fille et la nuit et est certainement son roman le plus personnel. C’est le plus original et le plus prenant que j’ai lu de l’auteur depuis longtemps. Et pour une fois ça fait du bien de ne pas avoir l’énième twist fantastique ou tiré par les cheveux. Les premières fois c’était sympa, mais à force on lisait en se disant « bon qu’est ce qu’il va nous inventer cette fois encore »… Là on a un thriller prenant. On sait qu’il y a eu un drame 25 ans plus tôt et que les adolescents qui ont bien grandi depuis pourraient être en danger. Qu’est ce qu’il s’est réellement passé cette nuit là ? Est ce que quelqu’un d’autre connaît leur secret et veut leur faire payer ? Pourquoi avoir attendu autant ?

Le rythme du roman est très bien dosé car les révélations se font de manière progressive. On chemine avec Thomas sur les traces de son passé et avec lui on découvre bien des choses. Le genre de roman qu’on a du mal à lâcher – normalement – et qui nous mène à une fin surprenante mais crédible.

Le tout est agréablement situé dans la région d’Antibes où Guillaume Musso a grandi et c’est pour cela que je parlais de roman beaucoup plus personnel. Je ne connais pas plus Manhattan qu’Antibes, mais au final je trouve quand même que le récit a une touche plus authentique. Je ne sais pas pourquoi les romanciers français ont eu ces dernières années le besoin de placer leurs fictions à New-York. Ici les lieux semblent être plus vivants. On sent bien que ce sont des endroits qu’il aime et qu’il connaît bien. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais on ressent de l’émotion dans la description. Ce qui est toujours bien plus agréable que les descriptions de lieux qui n’en finissent pas et qui ne semblent être là que pour faire du remplissage !

Je ne suis donc plus lassée de l’auteur et pourrais bientôt rattraper Un appartement à Paris et La Fille de Brooklyn qui sont finalement les deux seuls romans de lui que je n’ai pas lus !

Au rayon de ceux dont j’ai déjà parlé ici, on retrouve L’appel de l’ange, Sept ans après, Demain, Central Park et L’instant présent.

Et voilà ! Maintenant j’attaque enfin le dernier Virginie Grimaldi et j’espère vous en reparler assez rapidement. Demain on se retrouve avec la première saison de Tell me a Story !

Bonne journée !

Publicités

Tags:, , , ,

Catégories : Lecture

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

8 Commentaires le “La jeune fille et la nuit – Guillaume Musso”

  1. 9 janvier 2019 à 13 h 34 min #

    Pas encore lu celui-ci, mais il faudrait ^^

  2. emmanat
    8 janvier 2019 à 22 h 29 min #

    c’est un des rares que j’aimais beaucoup lire mais ca fait un moment que j’ai pas eu un de ses livres entre les mains.. faut dire qu’en fait ca fait un moment que je lis plus trop.. va falloir que je m’y remette! et ca donne envie celui là

    • tequi
      9 janvier 2019 à 8 h 51 min #

      Ca fait du bien de déconnecter des écrans de temps en temps ! 🙂 Et c’est bien mon souci, plus je regarde des séries, moins j’ai de temps pour lire !

      • emmanat
        9 janvier 2019 à 15 h 57 min #

        je suis d’accord ca joue beaucoup en fait toutes ces séries
        et pourtant avant, je lisais beaucoup.. donc à faire 🙂

  3. 8 janvier 2019 à 18 h 54 min #

    Bon bon, je note, si il me passe entre les mains, je ne lui tournerai pas le dos 😉

    Dans La fille de Brooklyn aussi il se passe des choses en France, pas très loin de chez moi en plus 🙂

    • tequi
      9 janvier 2019 à 8 h 49 min #

      Ah c’est chouette ça ! Ca fait toujours plaisir quand on connait les lieux je trouve !

Rétroliens/Pings

  1. Il est grand temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi | Smells like Chick Spirit - 31 janvier 2019

    […] à tous ! Je vous avais promis après La Jeune Fille et la Nuit que je ne remettrai pas des mois pour vous parler de mes lectures et je suis heureuse parce que […]

  2. Pàl Hivernale | Smells like Chick Spirit - 16 janvier 2019

    […] article de la semaine dernière sur La Jeune Fille et la Nuit de Guillaume Musso m’a remotivée pour la lecture et j’ai décidé de me booster pour augmenter […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :