American Dream – Hollywood

Article garanti sans spoilers

Bonjour à tous ! Par cette très chaude journée je vous propose de vous emmener dans le Hollywood de la grande époque !

Bienvenue à Hollywood dans les années 50, âge d’or du cinéma ! On y suit Jack Castello un ancien soldat qui rêve de devenir acteur. Mais il ne suffit pas d’avoir une belle gueule pour percer sur grand écran et Jack va découvrir que le meilleur moyen de réaliser ses rêves pourrait bien être de se faire embaucher dans une station service un peu particulière…

Origine : 🇺🇸 Netflix – 2020
Mini série en 7 épisodes

Sur le papier, Hollywood avait tout pour me plaire. Une série sur les coulisses du cinéma des années 50 et en plus avec la touche Ryan Murphy, que demander de plus ?
J’avais juste un peu peur parce que pour le moment la seule série qu’on avait eu de Ryan Murphy sur Netflix était The Politician et ça n’est clairement pas ma préférée du showrunner.

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Et il faut bien dire que le premier épisode n’est pas celui qui m’a le plus emballée. Alors que j’adorais le peu de scènes où l’on voit David Corenswet dans The Politician justement, dans ce premier épisode dont il est le héros, je l’ai trouvé très lisse et pas vraiment intéressant. Et il faut bien le reconnaître, Jack Castello est le héros de l’histoire, mais clairement pas le personnage auquel on s’attache le plus.

Parce que bien évidemment, c’est toute la galerie de personnages qui va faire le piquant de l’histoire.

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Il y a ceux comme Jack qui veulent percer. En premier lieu Raymond Ansley, un réalisateur qui veut faire ses preuves en faisant des films qui lui tiennent à coeur et pas seulement des commandes stéréotypées par les studios. Darren Criss est plus choupi que jamais dans ce rôle ! Sa compagne, Camille, est actrice. Une actrice particulièrement douée mais dont la couleur de peau fait qu’elle est cantonnée aux seconds rôles insignifiants. Archie Coleman est un jeune scénariste noir et homosexuel qui au final a très peu de chances de pouvoir percer dans le milieu. Rock est un provincial timide qui voudrait bien devenir acteur mais n’a pas vraiment de talent… heureusement pour lui il a une gueule qui plait à la caméra. Claire elle aussi veut devenir actrice. Elle n’est pas mauvaise, mais elle est surtout la fille des propriétaires du studio et non seulement ses parents ne veulent pas qu’elle fasse ce métier mais en plus ne lui laisse pas la chance de se faire son propre nom.

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Et puis bien sûr il y a tous les autres. L’exubérant Ernie West (Dylan McDermott est génial dans ce rôle) qui dirige la fameuse station service. Avis Amberg (merveilleuse Patti Lupone) la femme du président du studio qui voudrait bien ne pas être juste une épouse, mais aussi une décisionnaire. Dick et Ellen le duo de producteurs qui font la pluie et le beau temps sur les tournages. Et certainement le plus marquant de tous, l’odieux Henry Willson agent de stars particulièrement détestable mais génialement interprété par Jim Parsons !

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Et c’est Meg qui va tous les réunir. Meg c’est le titre du film écrit par Archie qui raconte l’histoire d’une jeune femme qui n’arrivant pas à percer à Hollywood, finit par escalader le fameux H et s’en jeter.

Mais finalement ce qui les lie tous c’est le fait de devoir évoluer dans un univers patriarcal masculin blanc et hétéro dans lequel ils ne se retrouvent pas et vont tous faire pour faire évoluer les mentalités. Un univers qui 70 ans plus tard ne semble finalement pas avoir beaucoup plus évolué et c’est là qu’on se prend tout l’intérêt de l’histoire en pleine tronche ! 🙂

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

L’ensemble de la série est principalement divertissant. On a à la fois les strass et paillettes et l’envers du décor bien plus trash. Le tout emballé dans un très joli décor des années 50 ! D’autant qu’avec Ryan Murphy et sur Netflix, je trouve que finalement ils ont été plutôt soft.

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Mais on ne va pas se mentir, c’est le dernier épisode qui fait toute la différence de cette mini série.

Parce que dans le dernier épisode on bascule dans une sorte d’uchronie qui va à la fois rendre hommage aux personnalités ayant réellement existé et présentes dans la série en changeant leur destin, mais aussi en proposant un Hollywood tolérant glorifiant des personnes issues de minorités qui s’assument au grand jour.

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Le vrai Rock Hudson – pour ne citer que lui – n’aura pas eu cette chance, mais je trouve vraiment intéressant d’avoir voulu montrer que Hollywood n’est pas seulement cette machine destructrice et immuable, mais qu’elle peut aussi faire le bien.

GIF by NETFLIX

Hollywood ne sera pas arrivé à combler mon manque de Pose cet été, mais ça fait toujours du bien de découvrir des univers différents et originaux. Et j’aime bien le fait qu’ils soient partis tout de suite sur une mini série sans chercher à faire durer trop longtemps une histoire qui n’avait pas besoin de s’éterniser plus. Même si j’avoue que je me suis attachée à certains personnages et que j’aurai aimé pouvoir les suivre plus longtemps.

Bonne journée !

Jake Picking Darren Criss GIF by NETFLIX

Tags:, , , , , , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

12 Commentaires le “American Dream – Hollywood”

  1. 22 juillet 2020 à 17 h 08 min #

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu en dis, c’était vraiment très bien (et moi j’ai aimé dès le premier épisode). Les acteurs et personnages sont géniaux, j’ai adoré le perso joué par Patti Lupone, celui de Dylan McDermott et le personnage d’Ellen. Et ce côté uchronique sur cet Hollywood de rêve où les minorités de couleur seraient reconnues à l’égal des blancs dès les années 30 et les homosexuels pourraient sortir du placard sans problème (ça m’a fait mal pour le vrai Roch Hudson) m’a vraiment émue.

    • tequi
      23 juillet 2020 à 8 h 46 min #

      Mais oui quand on sait qu’aujourd’hui ils se battent encore parce que les Oscars sont toujours « trop blancs »… c’était émouvant et à la fois triste… c’est vraiment l’épisode qui m’a le plus marquée d’autant que je ne m’attendais pas à un message aussi fort.

  2. 21 juillet 2020 à 10 h 12 min #

    Ce n’est pas du tout mon genre de séries mais l’effet uchronie me fait bien envie comme l’époque avec les débuts d’Hollywood.

    • tequi
      21 juillet 2020 à 12 h 36 min #

      par contre pour ce qui est de l’uchronie, c’est vraiment dans le final, pour conclure l’histoire.

  3. 15 juillet 2020 à 10 h 00 min #

    Une jolie uchronie, c’est vrai, même si je suis d’accord, le premier épisode n’est pas le mieux… peut être une uchronie un peu trop rose malgré tout mais le message est intéressant 😉

    • tequi
      15 juillet 2020 à 10 h 03 min #

      Je crois que justement la réalité est tellement sombre que de proposer une uchronie en mode bisounours, ça fait à la fois du bien, mais ça contraste tellement avec la situation actuelle que ça la rend plus dramatique… je sais pas si je suis claire… lol

      • 15 juillet 2020 à 19 h 35 min #

        Si, j’ai compris 🙂 le contraste n’en est que plus saisissant, c’est clair !

  4. 10 juillet 2020 à 8 h 06 min #

    J’ai trop envie de la voir !!! Mais où file le temps ?

    • tequi
      10 juillet 2020 à 8 h 56 min #

      Excellente question ! 🙂

  5. 8 juillet 2020 à 15 h 53 min #

    J’ai justement regardé le 3ème épisode de la série hier soir ! De ce que j’ai vu pour l’instant, j’ai à peu près le même avis que toi. Par contre je ne sais pas pourquoi mais les épisodes me semblent à chaque fois durer 1h alors qu’ils ne font que 45min environ. Pourtant je ne m’ennui pas devant donc je ne comprends pas cette impression.

    Pour Jim Parsons, il joue effectivement bien (son perso est vraiment détestable ! ) mais je n’arrive pas à effacer complètement Sheldon de ma tête et du coup ça me fait bizarre, mais c’est purement subjectif. J’avais eu la même sensation quand je l’avais vu dans le film The Normal Heart de HBO.
    Par contre je te rejoins complètement sur le fait que Darren Criss est mega choupi dans cette série (et de manière générale). Je crois que j’ai un sourire un peu niais à chaque fois qu’il est à l’écran 😀
    Le perso principal, il me donne vraiment la sensation du « t’es beau mais t’es un peu con quand même » XD

    • tequi
      9 juillet 2020 à 8 h 48 min #

      Ce pauvre Jack c’est vraiment le vecteur qui nous fait découvrir l’univers de la série, c’est tout. C’est dommage parce que l’acteur avait une aura de dingue dans The Politician !
      Jim Parsons, c’est vrai que je l’identifie comme Sheldon, mais comme je n’ai jamais vraiment regardé la série, c’est plus facile pour moi.
      C’est cool si t’es encore au début, t’as tout le meilleur qui doit arriver ! 😉

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :