Huis clos glacial – The Head

Article garanti sans spoilers

Bonjour à tous ! Me revoici aujourd’hui avec une série européenne que je n’aurais certainement pas regardé en temps normal… Déjà série européenne… lol qui se passe au Pôle Sud… en général j’ai froid rien qu’en lisant le résumé et je prends mes jambes à mon cou ! Mais quelques arguments de casting et une pénurie certaine de séries, ont fait que je me suis perdue sur la banquise… 😀

Polaris VI est une station scientifique au Pôle Sud où une des équipes se succèdent de saisons en saisons autour d’une découverte qui pourrait bien sauver la planète. Johan Berg est le directeur de la station pendant l’été et laisse à Polaris sa femme Annika, éminente chercheuse. Lorsque l’hiver prend fin, Johan revient mais découvre qu’une bonne partie de l’équipe a été assassinée et que sa femme est portée disparue. Il va devoir interroger Maggie, jeune médecin britannique, qui semble être la seule survivante et qui est totalement traumatisée…

Origine : 🇪🇸 🇯🇵 HBO Asia / Canal Plus – 2020 > …
Pas encore annulée ou renouvelée

Je vous le disais j’ai tenté le premier épisode de cette série un peu par dépit parce qu’il faut bien reconnaître que ce mois de septembre a été plus propice aux rattrapages qu’aux diffusions hebdomadaires ! Alors bon un thriller hispano japonais, sur le point d’être diffusé sur Canal Plus, avec en bonus Álvaro Morte, le Profesor de La Casa de Papel.

Et il faut dire que le premier épisode est plutôt efficace. On est tout de suite immergé dans l’ambiance de cette station polaire où les membres des deux équipes fêtent la fin des beaux jours pour attaquer la longue nuit hivernale. On se rend bien compte du brassage de cultures, des nombreuses nationalités présentes – qui parlent beaucoup dans leur langue d’origine – et on fait connaissance aussi avec les personnages principaux.

Il y a donc Johan et Annika, le couple prodigue danois, qui vont être séparés le temps d’une saison. Maggie la jeune doctoresse qui va passer son premier hiver dans la station. Arthur Wilde (John Lynch) le biologiste qui mène les recherches. Erik (Richard Sammel) l’homologue hivernal de Johan et dont le fort caractère pose problème à certains. Aki le jeune Japonais qui en pince pour Maggie (apparemment l’acteur est une star au Japon). Ramón le chef cuistot espagnol (Álvaro Morte donc)… et bien d’autres.

L’hiver commence et avec le froid et la nuit, la mort s’invite dans la station… Un premier « collaborateur » est retrouvé décapité dans la neige… Le ton est donné, l’ambiance est bien moins chaleureuse, le coupable ne peut que faire partie de l’équipe.

A partir de là, on va donc jongler entre le présent et le passé. Entre Johan qui doit découvrir ce qui est arrivé à son équipe et accessoirement à la femme qu’il aime, et les souvenirs de Maggie qu’elle recouvre progressivement.

Bon on n’est clairement pas dans de l’Agatha Christie. Les 6 épisodes – qui font un peu moins d’une heure chacun – se regardent très bien, mais on ne peut pas dire que ce soit non plus palpitant. Une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage bien sûr qu’on veut savoir le fin mot de l’histoire, mais on ne peut pas dire que le suspens entre deux épisodes soit insoutenable.

Il faut dire aussi que les scénaristes ont la subtilité d’un tractopelle. Moi qui ne suis pas une spécialiste de ce genre d’histoires, j’ai débusqué le coupable et ses motivations assez rapidement… et oh surprise… ben j’avais raison ! Evidemment dans ce genre de fictions, c’est ce qui est le plus décevant parce qu’on a envie d’être surpris, d’être menés en bateau… Loupé !

Autre déception, les marketeurs ont bien mis en avant Álvaro Morte sur les affiches, mais franchement son rôle est trèèèès secondaire et ça n’était vraiment pas la peine d’aller chercher un visage aussi connu pour un rôle aussi anecdotique… 😦

Mon dernier bémol concerne la temporalité. On a l’impression que les emmerdes commencent dés la première nuit et que tout s’enchaîne très vite. Qu’il se passe très peu de temps dans les flashbacks racontés par Maggie. Et que tout se termine juste avant que Johan et ses équipes ne débarquent… 6 mois plus tard ! J’ai dû louper un truc mais ça m’a chiffonnée…

Néanmoins malgré tous ces points que je vous ai énumérés, The Head reste un thriller qui glace certes plus par le froid que par la peur, mais qui est quand même plaisant à suivre avec des personnages intéressants. J’ai beaucoup aimé Johan. Et puis j’ai aimé aussi la façons cosmopolite d’aborder cette station internationale et le fait d’entendre toutes ces langues. On a de moins en moins de séries où les personnages étrangers parlent par miracle tous anglais même entre eux. Ca rajoute une dimension de crédibilité très plaisante.

Après quand Canal fait sa promo en disant que la série est dans la lignée d’Alien et de Shining… oui y a un huis clos… mais la comparaison qualitative s’arrête là ! Vous pouvez quand même y jeter un œil si l’ambiance et le style vous tente. Sachant que la série a démarré sa diffusion française jeudi dernier !

Bonne journée à tous !

Tags:, , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

5 Commentaires le “Huis clos glacial – The Head”

  1. 1 octobre 2020 à 8 h 39 min #

    « On a de moins en moins de séries où les personnages étrangers parlent par miracle tous anglais même entre eux. » Tant mieux parce que c’est une des raisons qui m’avaient fait arrêter Sense8. Je trouve ça complètement débile de mettre en situation des gens de différents pays mais de les faire tous parler anglais, on se croirait à l’Eurovision !

    • tequi
      1 octobre 2020 à 9 h 34 min #

      C’est marrant je ne me rappelle pas que ça m’avait choquée pour Sense8… mais je crois que je l’avais regardée en français et des fois ils ne s’embêtent pas, ils doublent tout… déjà que j’avais envie de la revoir, maintenant j’ai en plus cette raison ! lol

      • 1 octobre 2020 à 9 h 49 min #

        Cette série ne m’avait déjà pas captivée plus que ça, disons que cette histoire de « tout le monde parle anglais partout dans le monde, et aux chiottes le réalisme ! » avait fini d’achever le peu d’enthousiasme que Sense8 avait suscité en moi…

        • tequi
          1 octobre 2020 à 11 h 12 min #

          oui alors que moi je suis une grande grande fan de la série donc je me suis certainement moins arrêtée sur ce genre de choses !

Rétroliens/Pings

  1. | Top 125 Saison 2019/2020 – Places 125 à 101Smells like Chick Spirit - 8 octobre 2020

    […] – The Head – Saison […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :