Contre vents et marées – Tidelands

Coucou à tous !!! Je n’ai jamais eu cette année un programme aussi chargé pour le blog que ces derniers jours ! J’espère arriver à tenir le rythme et aussi à le poursuivre tout au long de 2019 car j’ai toujours l’appréhension que le coup de moins bien de début 2018 me reprenne… 🙂

Mais trêve de blabla, je fais en ce moment une cure de Netflix – au lieu de rattraper la foultitude de retards que j’ai sur les autres séries – et après Plan Cœur, je suis allée piochée dans la nouveauté australienne de la plateforme.

Article garanti sans spoilers

Cal vient de passer 10 ans en prison pour avoir tuer un flic alors qu’elle n’était qu’une adolescente. Elle revient à Orphelin ay où elle a grandi avec la ferme intention de récupérer sa part de l’héritage paternel et de déguerpir. Mais elle va découvrir que son frère Augie, qui a repris l’activité de pêche familale, trafique en réalité avec les Tidelanders, une communauté étrange qui vit en marge du village.
Ceux-ci sont menés par la mystérieuse Adrielle et semblent préserver un lourd secret qui pourrait bien être mêlé au passé de Cal.

Comme je vous l’avais dit dans la dernière Pluie de Pilots, Netflix a été très en forme en cette fin d’année (et encore dans l’article il en manque) et ma curiosité n’a pu s’empêcher d’aller explorer les séries venues du monde entier proposées par la plateforme.

A première vue, je ne pensais pas vraiment accrocher à Tidelands. Parce qu’il faut bien avouer que ça fait très téléfilm bas de gamme avec ambiance années 90… je ne saurai dire pourquoi, mais c’est vraiment l’impression que ça m’a donnée.

Et paradoxalement, j’ai enchaîné tous les épisodes… 😀

Résultat de recherche d'images pour "tidelands netflix"

On va dire déjà que de prime abord c’est agréable à regarder. L’image est chaude et douce – je n’ai pas les températures françaises, mais je me pèle quand même en ce moment – et les acteurs sont tous beaux et peu vêtus… 😛
En plus ils ont mis toutes les chances de leur côté en misant sur des acteurs qui ont dépassé les frontières australiennes. J’étais d’ailleurs tout particulièrement excitée à l’idée de retrouver Dustin Clare, mon inoubliable Gannicus de Spartacus… ❤ Bon par contre j’ai quand même déchanté lorsque j’ai vu qu’il jouait le père décédé… Heureusement qu’il y a plein de flashbacks !

Résultat de recherche d'images pour "tidelands netflix"

Mais on retrouve aussi Aaron Jakubenko et Mattias Inwood qu’on a notamment pu voir dans The Shannara Chronicles. Certes c’était pas la série du siècle, mais bon je connaissais et appréciais déjà leurs physiques… 😛
Et puis on va évacuer tout de suite le cas d’Elsa Pataky… Moi j’en étais restée au fait que c’était l’ex de Michael Youn et je savais même pas qu’elle était mariée avec Thor Chris Hemsworth… Mais de toutes façons là n’est pas le propos, parce que je ne comprends pas vraiment pourquoi ils n’ont pas pris une actrice de chez eux pour jouer le rôle de la leader charismatique des mystérieux Tidelanders. Certes elle a un très beau corps et la nuisette transparente lui sied à ravir, mais faut se rendre à l’évidence, elle joue comme un pied… On a juste envie qu’elle meurt dans d’atroces souffrances, mais pas parce qu’elle est la méchante de l’histoire, juste par besoin primaire et pour ne plus la voir à l’écran…

Résultat de recherche d'images pour "tidelands netflix"

Mise à part cela, si ça n’est clairement pas un chef d’œuvre, c’est une histoire en 8 épisodes qui se laisse bien regarder.
Il faut dire qu’il y a pas mal de mystères qui entourent les Tidelanders et le passé de Cal et qu’ils nous donnent envie d’en savoir plus. Toute la mythologie met du temps à être expliquée et c’est aussi ce qui pousse à passer d’un épisode à l’autre.

D’ailleurs je dois dire que si les sirènes sont peut présentes, j’ai beaucoup aimé leur apparence et les effets spéciaux. Au moins ça n’était pas du tout cheap alors que justement je trouve que ce sont des créatures qu’il est très casse gueule à porter à l’écran.

Résultat de recherche d'images pour "tidelands netflix dustin clare"

En tous cas, Tidelands n’est peut être pas une série indispensable mais elle donne envie de se rouler dans le sable chaud et c’est déjà pas si mal ! lol Plus sérieusement, j’aimerai quand même bien qu’elle soit renouvelée parce que si les intrigues principales sont résolues, il y en a quand même certaines pour lesquelles j’aimerai bien avoir le fin mot de l’histoire…

Je vous souhaite un bon week end à tous et je croise les doigts pour avoir le temps la semaine prochaine d’écrire tout ce que je veux écrire ! 😛

Résultat de recherche d'images pour "tidelands netflix"
Publicités

Tags:, , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

10 Commentaires le “Contre vents et marées – Tidelands”

  1. 5 janvier 2019 à 12 h 22 min #

    J’hésitais justement à la regarder ! merci de ton avis 🙂

    • tequi
      7 janvier 2019 à 9 h 09 min #

      Tu me diras si ça te plait ! 🙂

  2. 29 décembre 2018 à 16 h 53 min #

    J’aurais appris qu’Elsa Pataky est marié avec Chris Hemsworth !
    J’ai regardé que les deux premiers épisodes pour le moment et j’aime bien même si j’ai eu du mal à tout comprendre dans le pilot. Moi c’est l’actrice qui joue Cal qui m’énerve, par contre, c’est vrai que les acteurs masculins sont particulièrement bien choisis😄 Je pense continuer dans la semaine à venir, c’est plutôt sympathique.

    • tequi
      31 décembre 2018 à 9 h 17 min #

      Bon tu me rassures j’avais un peu l’impression d’être la seule à regarder ! Et t’inquiète tout se décante au fur et à mesure des épisodes et on comprend mieux qui est qui !

  3. 29 décembre 2018 à 14 h 45 min #

    Ah ben moi je ne vis que pour me demander presque quotidiennement comment on a pu upgrader à Chris Hemsworth en s’étant tapée Mickaël Youn… XD
    Je l’aime bien Elsa moi. C’est pas l’actrice du siècle mais je l’aime bien. En tout cas elle m’intrigue cette série! Vu que je me suis surprise à adorer une série kiwi cette année je testerais bien un tv show kangourou avec leur accent et propension à se balader à torse poil. 🤣

    • tequi
      31 décembre 2018 à 9 h 16 min #

      Je dois avouer que je ne la connaissais pas en tant qu’actrice, je savais juste que c’était la nana qui avait lourdé Michael Youn pour Adrian Brody… lol Mais c’est vrai que le upgrade est quand même ouf… Un peu comme de passer de Iznogoud à Fast & Furious en même temps !😆
      Mais oui je pense que tu peux jeter un œil à la série, ne serait ce que pour le plaisir des yeux ! (et pour Dustin Clare !)

Rétroliens/Pings

  1. Bilan des Nouveautés Hiver 2019 (Part 2) | Smells like Chick Spirit - 27 mars 2019

    […] à me mettre sous la dent, je ne mourrai pas de la regarder en entier (j’ai bien regardé Tidelands !). Mais en cette période où je suis en retard sur tout, je n’ai aucune envie de perdre […]

  2. Thriller alambiqué – Parfum | Smells like Chick Spirit - 7 janvier 2019

    […] que j’ai dévorée récemment. Après la française Plan Cœur et l’australienne Tidelands, c’est donc au tour de l’allemande Parfum […]

  3. Bilan des Nouveautés – Fin d’année 2018 | Smells like Chick Spirit - 3 janvier 2019

    […] Verdict post pilot → C’est pas extraordinaire, mais ça donne quand même envie de voir la suite… 😀 A tel point que s’en m’en rendre compte j’ai vu toute la saison… Mon article ICI […]

  4. Coups en Séries (2) | Smells like Chick Spirit - 31 décembre 2018

    […] pour lancer Netflix sur mon téléphone et cela m’a permis de voir entre autre Plan Cœur, Tidelands et Parfum […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :