Bons Baisers de Russie – War & Peace

(à noter que comme tous les articles qui concernent une première ou une unique saison, celui ci est spoilerfree !)

war-and-peace_0

War and Peace

6nop6

Adaptation du classique Guerre et Paix de Leon Tolstoï, cette mini série raconte l’histoire de plusieurs familles aristocratiques russes pendant la guerre qui opposa le Tsar Alexandre 1er à Napoléon Bonaparte.

.

You only fight for what you love

Si cette histoire est extrêmement fournie en personnages, elle raconte principalement le destin de Pierre Bezukhov, le fils illégitime d’un Comte, rêveur et fêtard qui va hériter de son père et grandir bien plus qu’il ne le se serait imaginé. Celui de son meilleur ami également, le Prince Andrei Bolkonsky, un homme froid plus intéressé par la guerre que par sa propre famille. Enfin, la jeune et jolie Natasha Rostova, qui est l’incarnation même de la joie de vivre.

Autant vous dire que n’ayant jamais lu Guerre et Paix et ayant plutôt des préjugés sur ce genre de classiques de 1000 pages (malgré ou à cause de mon Bac L !), je ne savais pas trop à quoi m’attendre. C’est plutôt le fait qu’il s’agisse d’une production de la BBC qui me tentait.

 Mais dés le pilot, j’étais sous le charme. Ils arrivent à nous faire identifier et comprendre les nombreux personnages en quelques scènes. Ca c’est un vrai plaisir parce qu’en 6 épisodes on n’a pas de temps à perdre à se poser des questions sur l’identité de chacun et on peut apprécier tout le reste.

Tout le reste ça commence par un travail esthétique absolument dingue. Les décors sont somptueux, les costumes parfaits, la musique enivrante… et l’on est éblouis que ce soit par les scènes de bals ou celles de batailles sanglantes. Je ne veux pas imaginer le budget de cette série, mais dans ces cas là je ne peux regretter le nombre d’épisodes car en avoir plus pour moins bien ça n’aurait pas fonctionné !

L’histoire en elle-même est passionnante. Parce qu’on aime rapidement les personnages et qu’on s’y attache extrêmement vite. Parce que a de belles histoires d’amour et des destins tragiques. C’est vraiment le romantisme dans ce qu’il a de plus pur sur fond de guerre. Le drame à échelle familiale et nationale !

Parole de Bigre, il s’agit d’une adaptation extrêmement fidèle du roman et en fan qu’elle est, elle a adoré. De mon point de vue, j’ai aimé ne pas connaître l’histoire à l’avance. Parce que j’ai pu vibrer et trembler pour les personnages sans connaître leur destinée. Dans le dernier épisode, je crois que j’ai eu peur pour tout le monde, même ceux qu’on venait de croiser, même les personnages à quatre pattes… et je me suis surprise à pleurer pour des personnages plus secondaires mais qui finalement auront su me toucher différemment.

Et cette histoire est tellement sublime et riche que je comprends que le roman fasse 1000 pages. Et surtout pour la première fois j’avoue être tentée par sa lecture. Pour pouvoir les retrouver et apprendre à encore mieux les connaître. Et pour un roman qui me rebutait particulièrement, je peux vous dire que c’est une vraie belle preuve de l’amour que je porte à cette mini série !

Evidemment l’une de ses grosses qualité c’est son casting assez dingue. Dans le rôle principal féminin de Natasha, on retrouve la jolie Lily James de Downton Abbey qui a la cote ces derniers temps et je trouve que ce rôle lui va comme un gant car elle arrive à être légère et joyeuse, puérile et détestable, mais aussi profonde et sincère. Pour le rôle de Pierre c’est Paul Dano qui s’y colle et alors que j’avais été impressionnée par sa prestation dans Prisoners, je l’ai adoré ici. De toutes façons j’ai l’impression que pour chacun des acteurs, ils ont été faits pour ce rôle. Aucune erreur de casting à l’horizon ! Le second rôle masculin principal est tenu par un acteur que je ne connaissais pas, James Norton, mais que je ne suis pas prête d’oublier ! Il est parfait dans la peau du froid et distant et pourtant si charismatique Andrei !

Pierre est plus ou moins marié de force à Helene Kuragin, une belle intrigante qui n’a que faire de son mari mais apprécie néanmoins son argent ! Ca m’a fait tellement bizarre de retrouver Tuppence Middleton à des années lumières de son rôle dans Sense8 ! Gros plaisir également de retrouver Stephen Rea (The Honorable Woman, Utopia) dans le rôle du père. Je regrette presque qu’on n’ait pas plus vu ce personnage tant il semblait intéressant. Et c’était d’ailleurs amusant de croiser son amie la mondaine Anna Pavlovna, petit rôle éclairé par Gillian Anderson qui est juste faite pour les salons russes.

Gros faible également pour le personnage du père d’Andrei, un vieil acariâtre que j’aurai eu envie de taper, mais qui au fond m’a beaucoup amusée. Et puis c’était tellement étrange de retrouver les traits de Jim Broadbent dans un rôle si différent de celui de Scottie dans London Spy !

Du beau monde également dans l’entourage de Natasha !😉 Je ne connaissais pas Adrian Edmonson qui joue son père mais qu’est ce que j’ai aimé ce personnage ! Je crois que dés sa première scène je l’aimais d’amour. Aussi parce qu’on comprend bien de qui tient Natasha au niveau de son caractère. Je ne connaissais pas non plus Jack Lowden qui joue son frère Nikolai. Un personnage intéressant car j’ai dû changé d’avis à son propos une fois par épisode ! lol Par contre les traits de la cousine Sonya m’étaient beaucoup plus familiers puisqu’il s’agit d’Aisling Loftus, Agnes de Mr Selfridge !😀

Autre visage que je connaissais bien, celui de Dolokhov, un militaire qui n’a pas toujours une bonne influence sur les personnages… Un personnage à la fois proche et si lointain du Athos que Tom Burke a l’habitude d’interpréter dans The Musketeers ! Un personnage que je n’aurai sans doute pas tant aimé s’il n’avait pas été interprété par lui !

Enfin, Napoléon Bonaparte est joué par Mathieu Kassovitz et c’est quand même la grande classe !😉

Par contre, je crois que mon seul bémol est justement par rapport à l’utilisation du français. Ils ont pris le parti que le russe soit remplacé par l’anglais, ce qui est tout à fait logique et quand ils sont face à des Français ceux ci leur parle en anglais ou en français. Jusque là tout va bien. Sauf que dans les scènes où les Français sont entre eux on les fait parler en anglais et là ça n’a plus rien de logique… Mais bon je chipote, le traitement des langues est toujours quelque chose de compliqué dans les fictions.

En revanche, ce que j’ai aimé c’est que chaque épisode ait un univers totalement différent. Les ambiances, les musiques, les décors et les thèmes, varient vraiment d’un épisode à l’autre et ça donne un vrai rythme intéressant à la série. Quand on sait que le réalisateur n’a que 35 ans c’est assez dingue ! D’ailleurs on comprend mieux la qualité du show quand on réalise que son scénariste est celui qui est à l’origine de  Mr Selfridge et House of Cards ! Il a d’ailleurs annoncé vouloir maintenant s’attaquer aux Misérables et j’attends donc ça avec grande impatience !

Nul besoin d’en rajouter, War and Peace est un énôôôôrme coup de coeur que je reverrai avec grand plaisir et qui me manque déjà !❤ Si vous aimez les fictions en costumes et les belles histoires, je ne peux que vous conseiller ce petit bijou !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Catégories : Sériesaddict

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

19 commentaires sur “Bons Baisers de Russie – War & Peace”

  1. 16 février 2016 à 13 h 25 min #

    J’ai les premiers épisodes sur mon ordi mais je n’ai pas encore eu le temps de les regarder ! je suis bien tentée, surtout que si cela peut m’éviter de lire le livre😉

  2. 16 février 2016 à 10 h 48 min #

    je ne suis pas fan à la base de ce genre de fiction mais je me laisserai bien tenter d’autant que comme toi je n’ai pas lu l’oeuvre originale =)
    bisouuuuus

  3. 15 février 2016 à 22 h 54 min #

    Tu m’as donné terriblement envie….de lire le livre ! Je préfère commencer par là même si cette série à l’air tout simplement magnifique. Reste à espérer qu’il ne soit pas trop indigeste ^^ !

    • tequi
      16 février 2016 à 10 h 44 min #

      Si tu craques avant moi sur la lecture, je veux bien ton retour !😉

      • 16 février 2016 à 14 h 07 min #

        D’accord j’oublierai pas mais ça ne risque pas d’arriver tout de suite ^^ !

        • tequi
          16 février 2016 à 15 h 56 min #

          Quand tu veux/peux !😉

  4. 15 février 2016 à 17 h 23 min #

    Je suis colère que tu n’aies pas précisé « le Tom Burke de Bigre » histoire de bien asseoir ma propriété sur le spécimen…😄

    Aaaaaaaah cette série… Je l’ai mise dans le dossier tant convoité de mes séries préférées sur le DDE…😀 Elle me manque déjà aussi et je me suis refait deux-trois épisodes d’ores et déjà…majoritairement ceux où l’on voit le plus Tom, mais ce n’est pas une surprise.😄

    Petite anecdote marrante: Aisling joue Charlotte Lucas dans Pride and Prejudice and Zombies, ce qui fait qu’elle aura joué deux fois en peu de temps la confidante de Lily James… Je trouve ça drôle.😄

    PS: j’aurai eu un coup de coeur pour Marya dans cette série. Jessie Buckley l’a jouée de manière totalement bluffante.

    • tequi
      15 février 2016 à 17 h 47 min #

      J’avoue je ne l’ai pas précisé, c’était pour moi d’une telle évidence !😉 J’aime le fait qu’on soit dingues toutes les deux de cette série alors que toi tu aimais déjà l’histoire et son adaptation et que moi j’en étais totalement « vierge » !😛
      Faudra que tu tentes Mr Selfridge à l’occasion, c’est vraiment chouette.

      • 15 février 2016 à 20 h 08 min #

        Elle est dans mon Challenge cocotte, grâce à toi!😀

  5. 15 février 2016 à 14 h 49 min #

    Décidément il faut que je lise le livre et regarde la série !!

    • tequi
      15 février 2016 à 16 h 11 min #

      Oui pour le coup vu que moi aussi j’ai envie de lire le livre je ne peux plus te dire que ça n’est pas la peine ! lol

  6. 15 février 2016 à 9 h 24 min #

    Tu as achevé de me convaincre !

    Dans le genre pavé russe, j’avais lu Anna Karénine et je me suis dit qu’un suffisait😉

    • tequi
      15 février 2016 à 10 h 54 min #

      Oh oui je suis persuadée que ça va te plaire !!! Et hâte de voir si comme moi tu auras envie ou non de le lire après avoir vu la mini série !😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Top 100 Séries 2015 / 2016 – De 25 à 1 | Smells like Chick Spirit - 26 octobre 2016

    […] catégorie – War & Peace – Mini […]

  2. Top Five Séries Addict – Sexy Boys (5) | Smells like Chick Spirit - 9 septembre 2016

    […] 9 – Andrei (War & Peace) […]

  3. Top Five SériesAddict – Next historical favorites | Smells like Chick Spirit - 6 mai 2016

    […] top, mise à part la récente Mercy Street, Black Sails que j’avais bizarrement oubliée et War and Peace qui est une mini série, je n’ai pas vraiment de quoi faire un top tout neuf. Du coup, […]

  4. Bilan des nouveautés séries – 1er trimestre 2016 | Smells like Chick Spirit - 31 mars 2016

    […] Verdict => Une excellente mini série que je vous recommande chaudement ! Retrouvez mon article complet ICI. […]

  5. Frisson & Anticipation – Black Mirror (1) | Smells like Chick Spirit - 22 mars 2016

    […] Atwell (Marvel’s Agent Carter), Domhnall Glesson (Il Etait Temps), Tuppence Midleton (Sense8, War and Peace), Jason Flemyng (Snatch, The Missing), Tobias Menzies (Rome, Game of Thrones, Outlander), Jon Hamm […]

  6. Tag Favorite Characters – My life in Russia | Smells like Chick Spirit - 17 février 2016

    […] je sais je vous ai déjà fait mon article sur War and Peace pas plus tard qu’il y a deux jours, mais voilà c’est plus fort que moi, il fallait que […]

Comments like Chickspirit

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :